Suivez-nous!

Football

Jean Lucas : doit-il revenir à l’OL ou rester à Brest ?

Prêté au Stade Brestois depuis ce mois de janvier, Jean Lucas a rejoint un club qui lui plaît par son style de jeu assez attrayant. Potentiel indéniable, le Brésilien de 22 ans semble être barré par la concurrence au sein du milieu lyonnais. L’occasion pour lui de rester à Brest pour compléter sa progression.

En effet, à Lyon, depuis son arrivée à l’été 2019, l’ancien de Flamengo n’avait jamais réussi à faire son trou dans un effectif rempli de milieux de terrains exceptionnels. Entouré de Thiago Mendes, Maxence Caqueret, Houssem Aouar, le joueur de 22 ans avait pris un coup à l’arrivée de Bruno Guimaraes l’année dernière. L’autre brésilien du milieu de terrain avait complètement barré les perspectives de jeu du natif de Rio de Janeiro. Seulement 18 rencontres et seulement 4 titularisations dont 2 en Coupe de France n’auront pas suffi à la rassasier à l’issue de la saison 2019-2020. Toujours avec une volonté de s’imposer avec une ambition grandissante, Lucas va vite déchanter au fil de cette nouvelle saison, où tout va réussir aux Lyonnais. Un peu aligné en début de la saison, avec notamment une titularisation contre Lorient (1-1) au Moustoir, il va perdre peu à peu du temps de jeu avec notamment l’arrivée d’un nouveau milieu de terrain en provenance de l’AC Milan, Lucas Paqueta.

Depuis, le joueur avait accumulé seulement 30 minutes de jeu en 14 matchs de Ligue 1. Une situation qui l’a poussé à changer de bord et demander du temps de jeu en prêt. D’abord annoncé à Nantes pour évoluer avec la formation alors entraînée par Raymond Domenech, Jean Lucas file entre les mains des Canaris pour signer à Brest, un club qui l’a interpellé par son style de jeu attrayant : « J’aime comment joue Brest, la dernière fois que j’ai joué contre Brest avec Lyon, j’ai aimé leur style de jeu et c’est pour ça que j’ai choisi Brest. Un souhait de rester en Ligue 1 ? Oui, quand je suis arrivé en France c’était un peu compliqué, le français c’est dur pour moi et quand je suis arrivé je ne comprenais rien, je ne parlais pas. Il y a beaucoup de brésiliens à Lyon, c’est bien. Mais je me suis dis : j’ai besoin de parler français et maintenant je parle. Je peux m’exprimer et parler avec les personnes.« 

Des propos qui révèlent la volonté du joueur de réussir en France, mais également une certaine forme d’intelligence de reculer pour mieux sauter. Et le choix a rapidement été payant. Régulièrement aligné par Olivier Dall’Oglio, il a gratté plus de 600 minutes et 7 titularisations en 11 matchs sous le maillot breton. Jean Lucas a réussi à gagner sa place au sein d’un milieu de terrain qui marchait très bien en son absence. Mais son arrivée et sa qualité technique évidente ont apporté des choses en plus au milieu, souvent aux côtés de Paul Lasne ou en numéro 10. Un apport intéressant qui pourrait se poursuivre.

Rester à Brest pour progresser

Performant avec les Finistériens, l’ancien de Flamengo pourrait voir son prêt se prolonger, et la bonne idée du Stade Brestois pourrait voir continuer encore une saison supplémentaire. En effet, si la situation ne vient pas évoluer au sein de l’Olympique Lyonnais avec toujours un nombre de concurrent trop élevé, le joueur pourrait choisir de s’exporter ailleurs en France ou une nouvelle au Stade Brestois.

En effet si la progression du joueur se sent, il reste quelques détails à gommer comme ce défaut d’expérience à Marseille où il permet à son compatriote de récupérer le ballon et d’offrir une magnifique passe décisive pour Florian Thauvin, qui permettait à l’OM de récupérer un précieux avantage pour au final l’emporter 3-1. Une expérience que le joueur récupérer en enchaînant les matchs sous le maillot des Pirates dans un style de jeu qui lui correspond.

Un avenir proche à l’OL possible ?

A l’OL, Jean Lucas ne se sentait plus trop à sa place en compagnie du coach en place, Rudi Garcia. Sans aucune minute de jeu lors du final 8 et quelques bouts de matchs par ci par là, le natif de Rio de Janeiro évoquait son mal-être à l’OL et avec Rudi lors d’un entretien avec le journal L’Equipe : « Le coach (Rudi Garcia) ne m’a pas fait confiance, voilà. Il ne me faisait pas jouer. Je ne sais pas ce que je lui ai fait, ce qu’il s’est passé là-bas. Mais j’ai toujours continué à travailler, je savais qu’un jour un club viendrait me chercher pour me faire jouer, que j’aurais l’opportunité de montrer que je suis un bon joueur. C’était frustrant pour moi à l‘OL. Les rares fois où j’entrais, j’entrais pour deux minutes. Mais tu peux faire quoi en deux minutes? Tu ne peux rien faire. C’était tout le temps comme ça. Je touchais un ballon, et c’était terminé »

Mais voilà, celui qui est resté en admiration devant Sampaoli depuis leur rencontre à Santos, pourrait revenir requinqué à l’été au sein de la ville rhodanienne. En effet, Rudi Garcia devrait s’en aller à la fin de son contrat en juin prochain, permettant de redistribuer les cartes pour le jeune milieu de terrain au sein du club qui lui a fait confiance en 2019. Si plusieurs noms sont évoqués comme Lucien Favre, Christophe Galtier ou Marcelo Gallardo, c’est Juninho qui semble avoir les clés de l’avenir de l’OL. Une opportunité pour le Brésilien Jean Lucas, qui est aussi venu en France grâce à la légende lyonnaise.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football