Suivez-nous!

Football

Jean-Michel Aulas éjecte l’OM du Top 4

Lors d’un entretien accordé à l’AFP, Jean-Michel Aulas a évoqué le contexte de cette Ligue 1 compétitive, et presque sans précédents depuis de nombreuses saisons.

Les journées passent, et les 4 équipes qui sont en tête du championnat ne cessent de se chevaucher. Si Lille a de l’avance, il ne s’agit que de 3 points d’écart avec le PSG. Juste derrière, Lyon est au coude-à-coude avec la capitale, tandis que Monaco a 4 points de retard sur les Gones. À 9 journées de la fin du championnat, il s’agit d’un constat pour le moins serré.

Les pronostics y vont de bon train, et il peut paraître difficile de véritablement donner un nom au futur champion de France. De quoi rendre excitant le championnat français, souvent critiqué pour la domination parisienne, de ces dernières années. Interrogé sur la question, Jean-Michel Aulas a d’abord commencé par commenter les débuts de saison de Paris et de Lyon, puis élogé le leader lillois et les monégasques : « Le PSG a continué d’investir mais n’a pas pu débuter le championnat dans de bonnes conditions car le championnat avait été arrêté, un peu comme Lyon d’ailleurs. On voit que Monaco a beaucoup investi et a trouvé une forme de stabilité avec une équipe qui comporte beaucoup d’individualités de haut niveau. Lille réussit un parcours phénoménal qui en fait le favori N.1 du championnat avec trois points d’avance, même si Paris a les atouts les plus importants. »

«Je pense que c’est durable »

Par la suite, le président des Gones a confirmé qu’il pensait voir s’inscrire une concurrence entre les 4 clubs, sur le long terme. Une déclaration qui forcément sous-entend que l’OM ne fait plus partie des grands de Ligue 1, et que pour y revenir, il y a encore du chemin : « Oui, je pense que c’est durable, car les quatre clubs en question ont des stades de qualité, des investisseurs de qualité, c’est important dans le foot moderne. Ils ont des traditions de performances qui font qu’on va les retrouver à nouveau dans les ‘rankings’ européens. (…) Pour les fans, c’est formidable, et pour les médias, c’est la meilleure des choses. Pour l’économie du foot français, ce serait la meilleure des choses qui pourrait arriver. »

Une chose est sûre, du côté des supporters des clubs de Ligue 1, ça fait forcément plaisir de voir autant de compétitivité et de doute sur l’identité du champion.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football