Suivez-nous!

Football

Jean-Michel Aulas tacle les concurrents au titre et fustige l’OM

Dans un long entretien accordé à l’Équipe, Jean-Michel Aulas s’est confié sur de nombreux sujets et n’a notamment pas mâché ses mots envers les concurrents au titre. La présidence marseillaise en a évidemment, elle aussi, pris pour son grade.

Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à mâcher ses mots, et encore moins a user de figure de style pour faire des sous-entendus. Lors de cette entrevue accordée à L’Équipe, il est revenu sur de nombreux sujets qui concernaient l’actualité du football français. Il n’a bien évidemment pas oublié de s’en prendre à Lille, Paris et Monaco, les concurrents directs de l’OL pour le titre : « On a à Lille un fonds vautour (Eliott Management Corporation), un PSG avec un Qatar surpuissant, et un Monaco dirigé par des investisseurs russes avec une fiscalité et des charges qui n’ont rien à voir avec les nôtres. Alors je me dis que ce serait quand même un drôle de pied de nez, en étant franco-français et entrepreneur local, d’arriver à battre ces grosses puissances. » confiait-il dans un premier temps. « Lille a un actionnaire qui vient d’arriver avec une puissance financière énorme. Le PSG a le soutien d’un État où il se passe parfois des choses sur lesquelles les médias n’interviennent pas toujours. On est dans un environnement très particulier, qui ne fait pas appel à des modèles économiques, mais soit à des passe-droits, soit à des cas particuliers qui ne peuvent pas être un modèle pour les autres. » Entre autres, pour le dirigeant du club rhodanien, la possible victoire lyonnaise en fin de saison symboliserait une assez bonne moquerie envers ces clubs investis par d’immenses puissances financières, à la différence d’un OL familial présidé par un homme des terres lyonnaises.

AULAS FUSTIGE JHE

Et si le président lyonnais est revenu en longueur sur la situation des concurrents au titre, il n’a pas non plus épargné la présidence du club phocéen, qui connaît quelques difficultés ces temps-ci. Les supporters souhaitent le départ de Jacques-Henri Eyraud, et sur la question, JMA s’est prononcé : «Gérer le club sans les supporters ? Moi, je ne sais pas faire. C’est pour ça que j’ai choisi délibérément de le gérer avec eux. Si certains estiment pouvoir faire autrement, qu’ils le démontrent. Mais je pense que ça ne peut pas être tenable ». Après de tels propos, forcément que côté marseillais la pilule serait mal passée. Pour nuancer son propos, Aulas s’est par la suite rattrapé. « Mais on ne souhaite à aucun club, aucun président et aucun groupe de supporters de vivre ce qui se passe en ce moment à Marseille».

Les sorties médiatiques de Jean-Michel Aulas sont toujours piquantes, et n’ont pas pour habitude d’épargner les sujets phares de l’actualité du football français.
Actuel 2e au classement, a 3 points de Lille, et 1 point du Paris Saint-Germain, la course au titre est, cette saison, plus folle que jamais pour Lyon qui depuis 2008 n’a plus soulevé de trophées de Champion de France.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football