Suivez-nous!

Football

JO Tokyo 2021 : le Brésil se fait peur mais dispose de l’Allemagne grâce à un Richarlison de gala

Dans ce deuxième match du groupe D, le Brésil s’est donné quelques frayeurs face à l’Allemagne. Le remake de la finale du tournoi olympique de 2016 a tourné à l’avantage de la Seleção grâce notamment à un triplé de Richarlison. Après avoir mené 3-0, elle a vu la Mannschaft revenir à 3-2 avant de finalement s’imposer 4-2.

Le Brésil affiche ses intentions d’entrée avec une belle occasion pour Matheus Cunha d’ouvrir le score. Une opportunité qui ne calme pas les ardeurs brésiliennes puisque la Seleção fait la différence quelques instants plus tard. Antony trouve Richarlison dans le dos de la défense et de Pieper. L’attaquant d’Everton bute sur Müller mais voit le cuir revenir dans ses pieds. Il n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 

Richarlison peut même doubler la mise une dizaine de minutes plus tard mais il manque de spontanéité dans son enchaînement face au portier allemand. Le doublé arrivera à la 22e minute. Sur un excellent centre de Guilherme Arana depuis l’aile gauche, le buteur de 24 ans ajuste parfaitement sa tête. Dans tous les bons coups de la sélection brésilienne, le joueur des Toffees est omniprésent. Ce dernier profite d’une défense allemande apathique et s’offre un triplé à la demi-heure de jeu sur une belle frappe enroulée. Il devient là le premier joueur de l’histoire de la Premier League à inscrire un triplé aux Jeux Olympiques. Dans ce premier acte, à part Amiri, l’Allemagne n’existe pas. Elle concède même un penalty juste avant la mi-temps. Heureusement pour la Mannschaft, la frappe de Matheus Cunha est superbement détournée par Müller. 3-0, le score est lourd mais logique au terme du premier acte pour le Brésil qui domine son sujet. 

Un réveil trop tardif

Au retour des vestiaires, l’Allemagne revient avec de meilleures intentions. Le pressing est beaucoup plus intense mais cela ne panique pas le Brésil pour autant. Les troupes d’André Jardine patientent avant de trouver l’ouverture. Après quelques minutes intéressantes de la part de la formation allemande, les assauts reviennent sur le but Müller. Le portier de Stuttgart multiplie les parades exceptionnelles. Contre le cours du jeu, les hommes de Stefan Kuntz retrouvent de l’espoir avec un but d’Amiri. Le pensionnaire du Bayer Leverkusen arme une jolie reprise de volée mais bénéficie surtout d’une faute de main de Santos. Durant le reste du match, le Brésil se contente de gérer. À trop vouloir attendre le coup de sifflet final, la Seleção voit l’Allemagne revenir à 3-2 après une tête signée Ache qui trompe Santos à la 83e minute, le tout réduite à 10 après le 2e carton jaune reçu par Arnold à la 63e minute. Tout est relancé mais les Brésiliens tiennent le coup et portent le score à 4-2 grâce à une réalisation de Paulinho, entré en cours de match. Malgré une baisse de régime, le Brésil s’affiche comme un clair favori à sa propre succession. Pour rappel, les Brésiliens avaient décroché l’or en 2016 suite à une finale remportée contre les Allemands après la séance des tirs aux buts.

Concernant la prochaine journée du groupe D de ce tournoi olympique, le Brésil affrontera la Côte d’Ivoire. De son côté, l’Allemagne devra s’imposer contre l’Arabie Saoudite, tout juste battue par les Éléphants. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football