Suivez-nous!

Football

Kombouaré : « C’est un peu plus dur de gagner à domicile

Actuel 19e au classement, le FC Nantes patauge cette saison. Les résultats sont difficilement positifs, et la lumière au fond du tunnel, de plus en plus difficile à trouver. Présent en conférence de presse, le tacticien Canaris est notamment revenu sur la difficulté de gagner à domicile et la forme actuelle de Nice.

En février dernier, Raymond Domenech était démis de ses fonctions d’entraîneur de Nantes. Pour reprendre le flambeau, Antoine Kombouaré. Et depuis, les résultats de Nantes tendaient à s’améliorer, comme pouvait en témoigner la victoire obtenu au Parc des Princes. En revanche, gagner à domicile demeurait compliqué : « On a envie de réparer, de corriger ce que l’on ne fait pas bien et surtout à domicile. On a besoin de se réapproprier la Beaujoire. on a envie de se sentir chez nous. Il faut le faire comprendre aux joueurs et faire en sorte que les résultats suivent. Il nous reste quatre matches à domicile jusqu’à la fin de la saison. Il faut y être conquérant, retrouver le goût de la victoire, être maitre chez soi afin de faire une belle fin de saison. Pour se maintenir, ça passe par des bons résultats à domicile. (…) « Il y a plein de paramètres. Mais, même s’il ne faut pas se dire ça pour se rassurer seulement, c’est le lot de pas mal d’équipes par rapport à la saison précédente où il y avait le soutien du public. Vous voyez les résultats, il y a 40 ou 50 % de victoires à domicile. C’est un peu plus dur de gagner à domicile, mais bon il ne faut pas que ce soit une excuse. Le mental fait aussi défaut. »

Et c’est d’un mental en acier dont auront besoin les Canaris pour faire face à des Aiglons ultras-déterminés : « Nice va venir avec la confiance obtenue face à Marseille, avec l’éclatante victoire 3-0 et je m’attends à un match très compliqué. Nice est une équipe qui aime avoir le ballon, le tempo. On va devoir casser ce rythme qu’ils vont vouloir nous imposer. Il faudra être capable de les bousculer. Ils ont des joueurs très efficaces comme Gouiri avec douze buts et six passes décisives. Ils sont aussi capables de contrer, ça va très vite devant. Quand ce n’est pas Rony Lopes c’est Claude-Maurice. Ils ont de la vitesse devant. Ils sont capables d’alterner. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football