Suivez-nous!

Football

LdC : Liverpool prend l’eau, le Real prend une option en demi finale !

C’était une rencontre qui avait des airs de déjà-vu, et elle s’est finalement répétée. Les merengues ont à nouveau étouffé les Reds, prenant ainsi une solide avance pour les demies-finales.

C’était un match qui devait opposer deux grands d’Europe, plus ou moins en difficulté cette saison. Si les Reds sont en difficulté depuis la blessure de Virgil Van Djik, les madrilènes étaient quant à eux dans une meilleure dynamique. Ainsi, en s’affrontant, les deux formations avaient beaucoup à prouver, quitte à faire taire ceux qui osaient critiquer.

Dès les premières minutes de jeu, le ballon est dans les pieds du vestiaire de la Maison Blanche. À domicile, les hommes de Zinedine Zidane entament la rencontre. Le premier tournant de la rencontre a lieu, lorsque côté gauche, Ferland Mandy, bien en forme se créait déjà un espace pour avancer dans la moitié de terrain adverse et ainsi, centrer vers l’axe de la surface, où Vinicius se trouvait. Bien qu’il reprenait ce centre de la tête, celle-ci était trop croisée. Un premier frisson soufflait alors du côté d’Alisson Becker, et comme un symbole, Vinicius en était l’acteur. Peu avant la demi-heure de jeu, c’est un éclair de génie, une passe venue d’ailleurs de la part de Kroos qui permettait au brésilien de cette fois-ci, véritablement donner l’avantage au Real. Alexander-Arnold, Philipps, et Alisson étaient alors battu pour la première fois de la rencontre.

Si quelques minutes, seulement, plus tard, Benzema servait délicieusement Vinicius, qui manquait de doubler la mise, c’était sans compter sur Asensio qui magnifiquement servis par Kroos, et profitant d’une erreur d’Alexander-Arnold, qui doublait la mise pour les merengues (36’). À la pause, les madrilènes sont les grands gagnants de cette première période, ayant étouffé le jeu des anglais, leur interdisant même de rêver, au grand damne de Jürgen Klopp.

Mais au retour de la pause, la réaction du vestiaire des Reds était quasi immédiate. Il n’aura fallu qu’une seule occasion à Mohamed Salah, pour crucifier le but de Courtois, que la barre transversale ne sauvait pas (51’). En ce début de seconde période, les hommes de Klopp affichent un visage bien plus déterminés et envieux de marquer. C’est Ferland Mendy qui se sacrifiait, peu après l’heure de jeu, pour empêcher au ballon de Jota de filer entre les jambes de Sadio Mané (63’). Le contre madrilène était presque immédiat, Vazquez combinant parfaitement avec Benzema. Le lyonnais servait Modric, qui la rendait à Vinicius devant le but. Une nouvelle fois, la charnière centrale des Reds était battue, et l’international brésilien doublait sa mise personnelle, se montrant plus décisif que jamais.

Jusqu’à la fin de la rencontre, jusqu’à leur dernier souffle, les hommes de Klopp tentèrent de repartir avec un écart de but plus réduit, mais c’était sans compter sur la solidité de la Maison Blanche, qui n’avait pas l’intention de trembler, ce mardi soir. Les étoiles étaient alignées à Madrid, et tandis que l’expérience parlait, l’histoire, quant à elle, se répétait. Au coup de sifflet finale, les Reds sont battu, tandis que les madrilènes prennent une sérieuse option pour les demies-finales.

Zidane : « C’est notre victoire »

Interrogé par les médias, après la victoire, Zinedine Zidane n’a pas caché sa satisfaction quant à la prestation livrée par ses joueurs : « On se sent très bien, c’est un mélange de sensations, d’abord parce qu’on a fait un très grand match, mais on a aussi eu des difficultés en deuxième période. Mais ce fut un bon match, je suis fier de tout le monde. Il reste encore le match aller à jouer. (…) « C’est notre victoire. On a très bien débuté notre match, on a été très bon, on les a empêchés de jouer. On a fait ce qu’il fallait défensivement surtout. On a bien contrôlé ça et on a été très bon avec le ballon. On avait bien étudié leur jeu. C’est une victoire bien méritée, même si on a eu des difficultés en début de 2e période ».

Klopp : « C’est le miroir de notre saison »

De son côté, Jürgen Klopp n’a lui non plus, pas manqué de réalisme quant à la prestation livré par ses joueurs : « Effectivement c’est le miroir de notre saison. On a rarement aussi mal joué qu’en première mi-temps. On a perdu trop de ballons vite. Dans le foot, il y a beaucoup d’erreurs donc c’est normal, mais il faut perdre le ballon dans les bons endroits et on n’a pas réussi à le faire. Le Real a récupéré le ballon dans des zones qui leur ont donné de gros avantages. On a couru après le ballon et on a fait des erreurs. Ce sont des choses qui arrivent, c’est le football. Perdre 3-1 à l’aller n’est pas un avantage contre le Real Madrid, mais nous essaierons de revenir au match retour »

C’est déjà une montagne qui attend les Reds, la semaine prochaine. En espérant pour eux, que Vinicius soit dans un mauvais jour, et qu’il ne brille pas autant, que ce mardi soir.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football