Suivez-nous!

Football

Le LOSC arrache un point en fin de match contre Strasbourg

Lille avait l’occasion de s’affirmer en tant que leader de la Ligue 1 en s’imposant contre Strasbourg, hier après-midi. Des Alsaciens venus contrecarrer les plans nordistes en repartant avec un point du match nul frustrant (1-1).

Trois jours après son élimination en Europa League, le train habituel de la Ligue 1 reprend son cours et les Dogues affrontaient Strasbourg dans un Stade Pierre Mauroy pas forcément vu comme un porte-bonheur depuis le début de l’année 2021. En effet, Brest et Angers sont déjà venus gratter des points dans l’enceinte de la banlieue lilloise. Une chose qui a donné des idées à Thierry Laurey en affirmant que son équipe « avait la possibilité de faire quelque chose ». Si Strasbourg bataille encore pour son maintien, le LOSC avait l’occasion de garder la distance en haut du classement.

Ajorque, homme du match

Le début de la rencontre laisse penser à la configuration habituelle. Des Lillois jouant dans le camp strasbourgeois, et ces derniers recroquevillés renvoyant le ballon à la moindre possibilité. Une chose que n’a pas apprécié Thierry Laurey demandant peu à peu à son bloc de remonter et d’arrêter de jeter les ballons. Plus agressifs, les visiteurs gagnent de plus en plus les ballons et se projettent au sein d’une arrière garde lillois, plus friable qu’à l’accoutumée.

Dès la 36ème minute, Strasbourg pique et ouvre la marque à la surprise générale. Sur un centre long de Frédéric Guilbert, recrue de l’hiver, Ludovic Ajorque profite de l’absence de marquage de Fonte pour placer une demi-volée plat du pied que Maignan ne peut repousser ailleurs que dans ses propres filets. Un avertissement pour le LOSC, qui est proche d’encaisser un deuxième but dans la foulée par le même homme, Ajorque, mais cette fois-ci, le portier nordiste s’en sort et permet à son équipe de rester à flot.

Le capitaine lillois sauve son navire

La seconde période repart sur les mêmes bases que la première, mais les problèmes offensifs lillois commencent à se faire sentir. Face à des blocs bas, Christophe Galtier n’a pas la solution et ses joueurs peinent à faire la différence. Aucune différence offensive et jeu stéréotypé qui ressemble à une équipe de handball qui fait tourner le ballon devant la surface. la percussion offensive est difficile et les essais de Bamba, Araujo et Ikoné n’aboutissent pas. Strasbourg reste dans son bloc bien regroupé mais reste à l’affut de la moindre possibilité de contre-attaquer.

Galtier ne tarde pas pour faire les changements et lance Xeka, Weah et Yazici pour tenter de redynamiser son attaque. Si Xeka réussit à faire quelques différences du milieu de terrain, le reste de sa ligne d’attaque rentrante n’y arrive pas non plus. En fin de match, le LOSC parvient miraculeusement à égaliser grâce à son capitaine d’un coup de casque imparable pour Kawashima. Strasbourg aurait même pu l’emporter en fin de match, mais le meilleur gardien français de Ligue 1 a fait apprécier sa solidité.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football