Suivez-nous!

Football

Le racisme dans le football : Patrick Vieira enfonce Le Graët

À l’image de notre société, le racisme est omniprésent dans le football. Les cas de joueurs insultés par les supporters tendent à se multiplier, tandis que la minimisation du sujet devient une réalité. Patrick Vieira a décidé, d’une nouvelle fois, taper du poing et pointer du doigt l’institution.

Personne n’a pu s’en cacher, mais ces dernières semaines, nombreux ont été les joueurs à être visés par des propos racistes et discriminatoires, au sein même de la Ligue 1. Imran Louza, ou encore Denis Bouanga sont deux noms qui ont récemment été visés par ces attaques. Convaincu, que la situation est minimisée par le président de la fédération, Patrick Vieira a confié à l’Équipe, regretter le manque de reconnaissance de la part de l’Institution : « La première étape, c’est la reconnaissance que ce phénomène existe dans le football. Ensuite, c’est qu’est-ce que l’on peut pour faire avancer les choses ? Quelles sanctions pour dissuader les autres ? On ne peut pas faire avancer les choses quand on dit publiquement que le racisme n’existe pas. Au téléphone ? Je lui ai fait part de la manière dont j’avais ressenti ses propos. On n’est pas en phase, il y a un décalage. On s’est quittés comme ça. Il est convaincu que le racisme n’existe pas dans notre football. Les arguments qu’il a avancés ne sont pas valables pour moi. Je n’irai pas plus loin. »

UN MANQUE DE RECONNAISSANCE

Dire du racisme qu’il n’est pas présent dans le football est une affirmation qui aurait sûrement du être mesurée. La mixité dans laquelle les joueurs de football évoluent les empêche, sûrement, de se mettre à l’écart entre eux, mais n’empêchent en rien les personnes externes au système, à les différencier en fonction de leur ethnie, de leur couleur de peau, de leur culture. Le sport avait pourtant pour vocation première de réunir, de lier, de souder. Mais au-delà des barrières des centres de formation, la société dans son intégralité n’est pas contrôlable sur sa manière de penser. Oui, le racisme existe dans le football. Et oui, c’est une erreur de le nier.

Au mois de février dernier, Noël Le Graët revenait sur des propos “mal interprétés“ : « Ça a été mal pris, je l’ai peut-être mal dit sur le moment. C’est peut-être une maladresse de langage. (…) Mais je persiste à dire que dans nos écoles de foot, surtout de la région parisienne, tout le monde peut jouer au foot et personne ne regarde la couleur de la peau. (…) Les gamins, dans les écoles de foot, jouent au foot sans se rendre compte qu’ils sont noirs ou blancs, ou de religions différentes. (…) Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football