Suivez-nous!

Football

Le RC Lens et l’OM terminent dos à dos (2-2)

Dans une rencontre enjouée, Lens et Marseille n’ont pas su se départager et se quittent sur un résultat nul qui reste un moindre mal pour les Lensois.

Moins croquants à Bollaert ces derniers temps, les Lensois ont d’abord souffert en première période avant de reprendre les rênes du match et de s’accorder une fin de match folle. Les Artésiens sont tout de même les premiers à se mettre en action, mais la frappe de Clément Michelin est repoussée aisément par Mandanda. Les Marseillais rentrent dans leur match et vont être les premiers à ouvrir le score après plusieurs minutes de domination. Après un ballon contré au centre du terrain, ce dernier atterrit sur Florian Thuavin, qui croise parfaitement sa frappe du pied gauche et trompe Leca avec l’aide du poteau (0-1, 37e). À noter que le contrôle de balle de l’international français sur le coup est exceptionnel et lui permet d’enchaîner rapidement pour tromper la défense nordiste.

Milik frappe pour la première fois

Marseille ne s’arrête pas là et semble réaliser le coup parfait avant la mi-temps. Sur un coup franc de Payet qui semble être désaxé, le ballon atterrit sur la tête de Germain qui trouve Alvaro. Le défenseur espagnol semble vouloir frapper, mais son ballon trouve Arkadiusz Milik, en bon renard des surfaces. Le Polonais double la mise (0-2, 45′) et envoie les deux équipes aux vestiaires avec un break d’avance totalement mérité pour ses coéquipiers olympiens. Il s’agit du premier but de l’ancien du Napoli avec l’Olympique de Marseille.

Lens est de retour

Au retour de la pause, les Lensois ne tardent pas à réagir en emballant le match rapidement. Lancé sur le côté gauche, Kalimuendo parvient à centrer pour Simon Banza qui dévie le ballon, ce qui trompe Alvaro et permet à Florian Sotoca de fusiller Mandanda et revenir à une longueur de son adversaire ciel et blanc (1-2, 46e). Les locaux sont lancés et retrouvent des couleurs. Ils poussent et égalisent rapidement à l’heure de jeu. À la suite d’une offensive, Médina reste dans la surface et reçoit une offrande de Jonathan Clauss qu’il convertit parfaitement d’une reprise limpide et pure du pied gauche (2-2, 61e).

La fin de match verra entrer le jeune milieu de terrain marseillais, Souaré, entrer en jeu grâce à Nasser Larguet, qui le lance en connaissance de cause. En effet, l’intérimaire marseillais est le responsable du centre de formation. Son entrée ne change pas le fil du match qui est proche de passer sous le nez des Marsellais. Les visiteurs sont agglutinés devant leur but et profitent de l’inefficacité des Lensois pour repartir avec le point du match nul.

Les réactions d’après-match

Nasser Larguet est fier de la performance des Olympiens malgré la défaillance en deuxième mi temps : « Quand on mène 2-0, on peut avoir des regrets mais je suis très fier des joueurs. Le nul est mérité parce qu’on aurait pu perdre en deuxième période face à une belle équipe de Lens. Les joueurs ont répondu aux attentes en matière de générosité et d’engagement, je leur tire un grand coup de chapeau parce que c’était dur physiquement en fin de match. Je suis persuadé qu’il y a un grand lien entre physique et mental et les événements ont marqué les joueurs car ils étaient très attachés à l’entraîneur (André Villas-Boas, mis à pied, NDLR). De mon côté, j’ai simplement le sentiment du devoir accompli parce que je suis un salarié du club mais c’est une fierté parce que c’est l’OM et pas n’importe quel club. La suite ? C’est Nasser Larguet, le directeur du centre de formation. »

De son côté, Franck Haise est heureux d’être revenu au score même s’il aurait préféré l’emporter : « Je vois le verre à moitié plein, même si je préfère qu’on gagne chez nous, parce que prendre un point contre Marseille en étant mené 2-0 à la pause est déjà une bonne chose. On a bien réagi, même si on avait bien agi en première période et que je trouve qu’on encaisse plutôt des buts sur des coups du sort ou des errements sur des deuxièmes ballons après des coups de pied arrêtés. Le score n’était pas hyper logique mais les joueurs ont répondu présent jusqu’au bout. Il y a une petite déception de ne pas mettre le troisième but parce que la deuxième période est totalement en notre faveur, même si je n’oublie pas que Marseille a eu une grosse occasion à 2-1. Je ne suis pas surpris qu’on soit à ce niveau parce qu’on travaille pour ça depuis des mois mais je suis plutôt content de ce que les joueurs produisent, et ce depuis un moment. »

Un match nul qui satisfait tout le monde même si les deux équipes sont ralenties dans la course à l’Europe.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football