Suivez-nous!

Football

Les excuses de Pierre Ménès

Dans la tourmente depuis que son passage dans le documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » a été censuré sur Canal + puis diffusé dans « Touche Pas à mon Poste », le chroniqueur Pierre Ménès est sorti du silence ce lundi.

Le chroniqueur du Canal Football Club est au centre d’une polémique depuis la révélation de son comportement auprès de certaines femmes et de ses déclarations sexistes dans le documentaire diffusé sur Canal le 21 mars. Pierre Ménès indiquait ne pas regretter les deux gestes commis en 2011 et 2016 mais est revenu sur ces propos maladroits et mal perçus en s’exprimant via Twitter aujourd’hui après sept jours de silence sur les réseaux. 

« Depuis la diffusion du doc de Marie Portolano, beaucoup de victimes se sont exprimées, notamment à mon encontre. J’écoute et je respecte cette parole libérée. Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à tous vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement. J’ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir eu l’intention de le faire directement ou indirectement. C’est pour toutes ces raisons que je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères. »

Les mots choisis s’adressent directement aux journalistes l’incriminant parmi elles la réalisatrice du documentaire (à qui il a soulevé la jupe hors antenne lors d’une édition du CFC) mais aussi Francesca Antoniotti et Isabelle Moreau (qu’il a toutes deux embrassé sans leur consentement). La chaîne cryptée a ouvert une enquête en interne suite à la révélation de ces comportements. L’éditeur du jeu vidéo EA Sports FIFA pour qui Pierre Ménès commentait les matchs, a quant à lui mis fin à sa collaboration avec ce dernier.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football