Suivez-nous!

Football

Les Girondins dans le dur !

Tenus en échec à domicile, face à l’Olympique de Marseille, les bordelais ont livré une prestation moyenne, manquante d’éclat. En supériorité numérique, les hommes de Gasset n’ont pas su trouver les filets de Steve Mandanda.

Pour le compte de la 25e journée de championnat, les phocéens se déplaçaient dans le Sud-Ouest, pour l’histoire. En effet, jamais les marseillais se sont pas imposés en terre bordelaise, depuis 43 ans. L’occasion pour Dimitri Payet et les siens, de signer un retour triomphal en championnat, tout en, en profitant pour écrire l’histoire. Pourtant, voilà, les deux formations se sont quittées dos à dos, ce dimanche soir, tandis que Benedetto et Balerdi, écopaient tout deux d’un carton rouge à l’heure de jeu. Un avantage que les bordelais dont les bordelais, n’auront pourtant pas réussi à tirer bénéfice. Le symbole, peut-être, d’une formation en manque d’envie, de créativité.

Éliminés, la semaine passée, en Coupe de France face au rival toulousain, Gasset et son vestiaire affichaient un bien triste visage. Ce match représentait alors l’occasion pour les Marines et Blancs, de se relancer dans la course aux places européennes.

Actuel 11e au classement, les Girondins se trouvent dans le ventre mou du classement, et devront se ressaisir au plus vite, s’ils souhaitent prétendre à mieux.

GASSET ET ADLI, DÉÇUS

Présent en conférence de presse, d’après match, le tacticien des girondins s’est exprimé sur la performance livrée, par ses joueurs : « On a fait une première mi-temps pendant laquelle on était bien dans l’état d’esprit et dans le match. Mais, lors des vingt à vingt-cinq dernières minutes, alors qu’on avait la supériorité numérique, on n’a pas su jouer rapidement, on n’a pas su passer par les côtés. On a manqué deux trois situations, dont un poteau. On avait l’impression qu’on ne pourrait pas marquer de but. Quand vous jouez contre un bloc de huit joueurs plus le gardien, il faut être rapide dans la transmission et passer par les côtés. Ce n’est pas le fort de notre équipe, car il n’y a pas eu beaucoup de centres, sauf celui d’Oudin pour Hwang. Le reste du temps, on n’a pas su dédoubler. On est dans le dur, mais on a pris un point. On avance doucement. »

De son côté, le jeune milieu de terrain de 20 ans, Yacine Adli, n’a pas usé de la langue de bois pour dépeindre le niveau de son équipe : « Je suis avant tout très déçu du résultat, on joue les matchs pour les gagner. Certes, il y a ce truc d’invincibilité, mais sincèrement, je préfère être européen et perdre ce match ! Je sais que c’est important pour les supporteus mais on doit surtout montrer un supplément d’âme pour gagner ce genre de match là. On doit donner beaucoup plus. »

Désormais, le rythme pour les hommes de Gasset ne dépassera pas plus d’une rencontre par semaine, de quoi leur permettre de se remettre d’aplomb, tout en travaillant sur certaines de leur problématique. En attendant, Bordeaux a rendez-vous à Nîmes ce dimanche, et devra se battre pour repartir les 3 points en poche, cette fois-ci.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football