Suivez-nous!

Football

Ligue 1 : ce qu’il fallait retenir de cette 34e journée

Des équipes ont assuré tandis que d’autres ont perdu gros dans ce week-end riche en spectacle. Avec 38 buts marqués, cette 34e journée du championnat de France est tout simplement la plus prolifique du XXIe siècle. Voici l’essentiel à retenir de cette nouvelle journée de Ligue 1.

Le match qu’il ne fallait pas manquer : OL – LOSC (2-3)

Le choc tant attendu opposant l’Olympique Lyonnais au LOSC a tenu toutes ses promesses. D’un côté, Lyon qui pouvait revenir sur le podium en cas de succès et Lille qui devait s’imposer pour reprendre sa place de leader. Entre tension et spectacle, les deux formations nous ont offert une superbe prestation en clôture de la 34e journée de Ligue 1. Un duel dont les Dogues sont sortis vainqueur à la dernière minute. C’est d’abord l’OL qui fait la différence dans cette rencontre. Il mène même 2-0 après un but de Slimani et un csc de José Fonte. Les hommes de Rudi Garcia s’apprêtent à rentrer aux vestiaires avec un avantage de 2 buts mais Burak Yilmaz en décide autrement et remet le LOSC sur de bons rails avec un coup franc magique juste avant la pause. La physionomie de la partie est totalement différente. Lille en profite pour égaliser grâce à David, parfaitement servi par le Turc de 35 ans. Ce dernier vient crucifier les Lyonnais à la 85e minute et offre un succès 2-3 aux Nordistes. Coup dur pour les Rhodaniens qui sont à 4 points du podium.

La déception du week-end : le Nîmes Olympique : 2-1 à Lens

Si l’on s’attache au résultat pur, ce n’est en aucun cas une contre-performance qu’a réalisé Nîmes en s’inclinant 2-1 face au RC Lens, 5e de Ligue 1 et invaincu depuis 12 matches. Cependant, le déroulé de la partie peut laisser des regrets aux Crocos. Mené 1 à 0 après un quart d’heure de jeu, le NO voit le vent tourner en sa faveur une dizaine de minutes plus tard avec l’expulsion du défenseur lensois Sylla pour un pied au visage de Ripart. Les hommes de Pascal Plancque profitent de cette supériorité numérique pour prendre le contrôle du ballon. Ils privent les Lensois du cuir et parviennent à égaliser sur penalty au retour des vestiaires grâce à Ferhat. Les Nîmois continuent de pousser mais ils se font surprendre à 15 minutes du coup de sifflet final par Haïdara. Le RCL mène désormais 2-1 et ne sera jamais rejoint. À 11 contre 10 durant les 3/4 de la rencontre, Nîmes se devait d’aller chercher un résultat dans le Nord. Avec ce revers, le NO redescend à la 19e place de ligue 1, à égalité de points avec Nantes, 18e.

La surprise du week-end : le FC Nantes : 1-2 à Strasbourg 

En pleine lutte pour le maintien, le FC Nantes devait à tout prix s’imposer à Strasbourg. Chose faite pour le désormais 18e du classement qui est allé arracher une victoire 2-1 à la Meinau. Les Canaris sont auteur d’une première période lamentable au terme de laquelle ils se retrouvent menés 1-0 sur le 13e but de la saison d’Ajorque. Les joueurs d’Antoine Kombouaré reviennent avec un tout autre visage dans le deuxième acte et prennent l’avantage grâce à deux buts de Castelletto (53e) et Blas (77e). Malgré une possession de balle de 65 % en faveur du RCS, ce sont bien les Nantais qui décrochent une victoire 1-2. Un succès qui leur permet de croire encore au maintien. Ils ne sont plus qu’à 4 longueurs de Lorient, premier non relégable. 

Le joueur du week-end : Dimitri Payet (OM)

Nombreux étaient les candidats crédibles au titre de joueur du week-end. Moffi et son triplé, Burak Yilmaz et son doublé avec une passe décisive, ce ne sont pas les prétendants qui manquent. Mais pour cette 34e journée de Ligue 1, c’est Dimitri Payet qui été sélectionné. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Réunionnais n’a pas volé sa récompense. L’ancien de West Ham a sorti l’OM du vilain piège rémois. Les Olympiens concèdent l’ouverture du score à la 38e minute mais répondent immédiatement. 3 minutes plus tard, Payet égalise pour le club phocéen avant de délivrer une passe décisive pour Milik dans les arrêts de jeu de la première période. Marseille s’en sort grâce à son meneur de jeu omniprésent. Il permet également à l’Olympique de Marseille de prendre un avantage de deux buts avec une dernière réalisation à la 76e minute. Le score est de 1-3 pour des Marseillais toujours en course pour décrocher la 5e place qualificative pour la Ligue Europa Conférence. Ils se positionnent à la 6e place, à une longueur de Lens.

Concernant les autres résultats du week-end, Brest s’impose 1-2 à Saint-Étienne, Paris dispose de Metz (1-3), Nice assure face à Montpellier (3-1), Lorient explose Bordeaux (4-1), Rennes s’amuse contre Dijon (5-1) et Monaco fait le travail à Angers (0-1).

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football