Suivez-nous!

Football

Ligue 1 : ce qu’il fallait retenir de cette 35e journée

À même pas un mois du coup de sifflet final de cette saison 2020-2021 de Ligue 1 riche en émotion, rien n’est figé ! Que ce soit pour le maintien, les places européennes ou le titre, tout est encore possible. Voilà tout ce qu’il fallait retenir de cette 35e journée du championnat de France.

Le match qu’il ne fallait pas manquer : ASM – OL (2-3)

Cette fois, aucune contestation n’est possible pour savoir quelle rencontre était celle à ne pas manquer dans cette nouvelle journée du championnat de France. L’affiche du dimanche soir entre l’AS Monaco, 3e, et l’Olympique Lyonnais, 4e, a tenu toutes ses promesses. Après un quart de finale de Coupe de France perdu par l’OL, ce dernier abordait cette confrontation avec un esprit de revanche. Dominateurs dans le jeu, les Lyonnais ne parviennent pas à faire la différence et sont punis à la 25e minute par Volland. Depay égalise à la 57e avant que Marcelo ne porte le score à 2-1 à la 77e minute. Entre penalty concédé par Lopes pour un coup de poing sur Pelligri et expulsion de Caqueret, les faits de jeu s’enchaînent. Le tableau d’affichage indique 2-2 à une minute du terme. C’est Cherki, à peine entré en jeu, qui vient délivré l’OL. Dans cette rencontre tendue, Lyon finit par s’imposer 2-3. Une tension qui s’est exprimée par des échauffourées après le coup de sifflet final. Plusieurs joueurs en sont venus aux mains, ce qui a contraint Clément Turpin à sortir 4 cartons rouges. Malgré cette fin de match regrettable, Lyon réalise une excellente opération et revient dans la course au podium. Le club rhodanien ne compte désormais qu’une longueur de retard sur l’ASM. 

La déception du week-end : l’OM (1-1 contre Strasbourg)

Coup d’arrêt pour l’Olympique de Marseille ! Très séduisant depuis l’arrivée de Jorge Sampaoli sur le banc marseillais en mars, l’OM n’a pu obtenir mieux qu’un nul 1-1 à la maison contre Strasbourg. Dans un match très fermé, les Phocéens ont buté sur une excellente défense strasbourgeoise. Malgré les 68 % de possession de balle en leur faveur, les occasions ne se font pas très nombreuses. C’est même le RCS qui ouvre le score à la 73e minute par l’intermédiaire de Mitrovic. Alors que les Alsaciens se dirigent vers un joli succès, Benedetto, tout juste entré en jeu, égalise dans les dernières minutes de la partie. Un triste point du match nul qui ne fait pas les affaires de Marseille dans la course à l’Europe. Avec la défaite du RC Lens samedi (le lendemain) contre Paris et le revers de Rennes à Bordeaux, l’OM aurait pu s’emparer de la 5e place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa Conférence. Au lieu de ça, les Marseillais pointent à la 6e place du classement, à égalité de points avec les Lensois. 

La surprise du week-end : Bordeaux (1-0 contre Rennes)

Dans l’oeil du cyclone depuis plusieurs semaines avec le départ de ses investisseurs, Bordeaux a retrouvé des couleurs ce week-end. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette victoire 1-0 à domicile contre le Stade Rennais était difficilement prévisible. Pour tenter de redynamiser ses troupes, Jean-Louis Gasset aligne un onze de départ rajeuni avec notamment la titularisation de Zerkane, Lacoux ou encore Mara. Le visage affiché par la formation bordelaise est encourageant. Le FCGB reçoit même un petit coup de pouce dès la 8e minute de jeu avec l’expulsion de N’Zonzi. Le geste est dangereux mais le carton rouge semble sévère. Logique ou non, cette décision permet aux Bordelais de prendre le contrôle de la rencontre. Ils ouvrent le score 3 minutes plus tard et ne seront jamais rejoints. Ce succès est primordial pour Bordeaux qui prend 4 longueurs d’avance sur la zone de relégation. De son côté, Rennes manque l’opportunité de s’emparer de la 5e place du classement. 

Le joueur du week-end : Ludovic Blas (FC Nantes)

Le FC Nantes n’abdique pas ! En pleine lutte pour le maintien, les Canaris jouaient leur survie lors du déplacement à Brest dimanche à l’occasion de la 35e journée de Ligue 1. Les pensionnaires de la Beaujoire espéraient enchaîner pour la première fois de la saison une deuxième victoire consécutive après le succès obtenu à Strasbourg (1-2). Cela a été chose faite pour les Nantais puisqu’ils se sont imposés sur le score fleuve de 1-4 au Stade Brestois. Les joueurs d’Antoine Kombouaré ont mis la main sur la rencontre dès la 15e minute grâce à Simon. Mais un autre homme est responsable de l’excellent match du FCN. Ludovic Blas a livré une prestation XXL récompensée par un but somptueux à la 27e minute. Il a apporté de la justesse dans le jeu nantais durant tout le reste de la partie et s’est affirmé comme un élément indispensable au FC Nantes. 

Concernant les autres résultats du week-end, Paris dispose de Lens (2-1), Lille déroule contre Nice (2-0), Reims arrache le nul à Nîmes (2-2), Lorient s’impose face à Angers (2-0), Metz s’amuse à Dijon (1-5) et l’ASSE vient à bout de Montpellier (1-2).

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football