Suivez-nous!

Football

Ligue 1 : qui a cartonné et qui a déçu à l’OGC Nice cette saison ?

L’OGC Nice a connu une saison 2020-2021 en demi-teinte. Les Aiglons on terminé en milieu de tableau. Une place qui traduit bien l’irrégularité des Niçois sur l’ensemble de la campagne. Il est temps de faire un tour des tops et des flops du club maralpin. 

Les Tops

Amine Gouiri 

Sans contestation possible, Amine Gouiri est clairement la satisfaction de cette saison niçoise. En manque de temps de jeu du côté de son club formateur, l’Olympique Lyonnais, il avait été transféré pour 7 M€ l’été dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour sa première vraie saison pleine dans l’élite, le natif de Bourgoin-Jallieu a conquit les observateurs du ballon rond. À seulement 21 ans, il a montré qu’il pouvait assumer une place de titulaire parmi les grands. Gouri est apparu à 34 reprises sous le maillot niçois pour inscrire 12 buts et délivrer 7 passes décisives. Pouvant évoluer sur le côté gauche de l’attaque ou en pointe, il a montré de réelles qualités dans le un-contre-un et dans la zone de vérité. Reste à savoir si l’OGC Nice pourra le conserver, lui qui est estimé à 30 M€ par Transfermarkt. 

Jean-Clair Todibo 

L’une des priorités du mercato hivernal de cette saison était clairement de renforcer la charnière centrale pour l’OGC Nice. Décimée par une multitude de blessures et dont le niveau global n’était clairement pas satisfaisant, la défense niçoise a vu arriver du renfort en la personne de Jean-Clair Todibo. Le jeune homme de 21 ans enchaînait les prêt depuis son arrivée au FC Barcelone en 2019. C’est une nouvelle fois sous la forme d’un prêt que le natif de Cayenne est venu poser ses valises à Nice. Malgré son jeune âge, il a affiché une certaine solidité en défense centrale au point que le club maralpin envisage de lever l’option d’achat dont il dispose. Elle s’élèverait à 10 M€. Todibo devrait logiquement continuer de démontrer tout son potentiel lors de la prochaine saison des Aiglons.

William Saliba 

Concernant William Saliba, le constat est légèrement similaire à son coéquipier mentionné précédemment. Lui aussi avait débarqué durant le mercato hivernal sous la forme d’un prêt pour combler les lacunes défensives de l’OGC Nice. Dès son arrivée, il a aussitôt séduit aux côtés de Todibo en charnière centrale. Il n’a manqué que 2 matches de la deuxième partie de saison. Les 18 autres rencontres disputées l’ont toutes été en tant que titulaire. Serein dans la relance et costaud dans les duels, il a réalisé une demi-saison très satisfaisante chez les Aiglons. Seul problème, le club niçois ne devrait pas pouvoir compter sur lui. Le défenseur de 20 ans devrait retourner à Arsenal, là où Mikel Arteta semble vouloir compter sur lui lors du prochain exercice. 

Les Flops

Les blessures 

Difficile de trouver un facteur qui a plus influé sur la saison de l’OGC Nice que les blessures. Ces dernières ont rythmé un exercice 2020-2021 compliqué des Aiglons. La première d’une longue série intervient au début du mois de novembre. Dante est victime d’une rupture du ligament croisé du genou et doit abandonner ses coéquipiers pour le reste de la campagne. Bien qu’il ne soit plus dans sa première jeunesse, le brésilien de 37 ans reste un élément important du groupe niçois. Les choses se compliquent ensuite avec la même blessure pour Jeff Reine-Adélaïde. Arrivé cet été sous forme de prêt de l’OL, il avait réalisé une première partie de saison intéressante avant de devoir faire une croix sur cet exercice. Sans parler de Myziane Maolida qui n’a pu disputer que 19 matches en raison d’un enchaînement de pépins physiques. Il a notamment vu sa saison se terminer à 5 journées de la fin en raison d’une opération pour une tendinite aux abducteurs. Et en guise de cerise sur le gâteau, Alexis Claude-Maurice s’est fracturé le péroné lors de l’avant-dernière journée de Ligue 1.

Kasper Dolberg 

Sans contestation possible, Kasper Dolberg est la plus grosse déception de cette campagne 2020-2021 pour l’OGC Nice. Après une première saison dans le championnat de France plutôt concluante avec 11 buts en 23 apparitions, l’ancien de l’Ajax n’a pas su confirmer lors de cet exercice. S’il a su contribuer dans l’élaboration du jeu de manière positive, c’est dans la zone de vérité que Dolberg a péché cette saison. En 25 matches disputés, il n’a inscrit que 6 buts et délivré 2 passes décisives. Bien que plusieurs soucis personnels soient venus affectés ses performances (Covid-19, appendicite, pépins physiques), sa production reste décevante, d’autant plus pour quelqu’un acheté 20 M€ lors de l’été 2019.

Rony Lopes 

Dans une moindre mesure que son coéquipier danois, Rony Lopes n’a pas réellement convaincu durant cette saison où l’OGC Nice n’a pu décrocher mieux qu’une 9e place. Le Portugais de 25 ans a retrouvé la Ligue 1 cette année après plusieurs aventures à l’AS Monaco et à Lille. En provenance du FC Séville, il a débarqué sous forme de prêt au sein du club maralpin. Sensé dynamiter les défenses adverses et porter le jeu offensif des Aiglons, il a quelque peu déçu dans ce domaine. Certes, plusieurs coups d’éclats sont à souligner mais dans la globalité, la copie reste peu satisfaisante. Il affiche une ligne statistique bien pâle de 3 buts et une passe décisive en 28 apparitions. À noter qu’une certaine montée en régime est consultable sur les derniers mois de compétition. 

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football