Suivez-nous!

Football

LOSC : faut-il être patient avec Domagoj Bradaric ?

Débarqué de Croatie à tout juste 19 ans, Domagoj Bradaric, latéral gauche repéré par la cellule de recrutement menée par Luis Campos, s’est lancé dans le grand bain très jeune en rejoignant le LOSC, une place forte du football français. Doté d’un très grand potentiel, le joueur déçoit les supporters lillois depuis presque deux ans maintenant. Alors faut-il être patient avec le jeune croate ?

Tout commence très tôt pour Domagoj, espoir de l’académie d’un des plus grand club de Croatie, l’Hadjuk Split. A seulement 17 ans, il débute en deuxième division croate avec l’équipe réserve de son club formateur. Après une saison complète, Bradaric marque 4 buts et joue 28 matchs avec la réserve du club de Split et dès le 15 septembre 2018, quelques semaines après avoir signé son premier contrat professionnel, il confirme sa progression et débarque sur le côté gauche de l’équipe professionnelle de l’Hadjuk. Il s’y impose et devient rapidement un titulaire important à ce poste-là. C’est pendant ces périodes de progression qu’il est repéré par les scouts et par Luis Campos qui rafle la mise et le convainc de rejoindre le LOSC malgré des intérêts de clubs anglais et notamment Liverpool.

A Lille, Domagoj ne tarde pas à rentrer dans le vif du sujet et débute en tant que titulaire lors de la première journée contre le FC Nantes. Recrue principale à ce poste-là, il est défini comme le latéral gauche numéro 1 devant Reinildo arrivé quelques mois plus tôt. Malgré des débuts timides, la bonne dynamique de l’équipe permet de détourner les regards sur ses premières performances et l’excuse de l’adaptation, absolument valable, prend le dessus sur toutes les autres. Recrue de Luis Campos, les supporters prennent leur temps avec le joueur régulièrement sélectionné avec les espoirs de la sélection au damier. Tout n’est pas facile pour lui puisque les matchs s’enchaînent et en plus de découvrir la Ligue 1 et un nouveau pays, Bradaric découvre la Ligue des Champions, où ses performances révèlent un manque d’expérience criant du haut niveau et sa place est remise en cause. Dans cette compétition, il alterne avec Reinildo Mandava dans le couloir gauche et dispute 3 matchs sur 6. Au fil de la saison, Brada’ prend de l’assurance et ses performances s’améliorent notamment offensivement où il est le meilleur. Il trouve une entente avec Bamba et les circuits de passes entre les deux joueurs permettent au LOSC de continuer leur marche en avant vers le podium avant d’être stoppé par la pandémie et la décision d’arrêter le championnat.

Une saison galère pour Domagoj

Toujours sous le maillot lillois à l’aube de cette nouvelle saison, Bradaric retrouve la confiance de Christophe Galtier rapidement et commence cette nouvelle saison en tant que titulaire dans le couloir gauche lillois. Mais le choses vont mal pour le jeune lillois en manque de confiance. Les erreurs de placement, de marquage et un manque d’assurance dans son couloir lui coute rapidement sa place au détriment d’un Reinildo plus rassurant défensivement et prêt au combat. Le joueur plonge rapidement et vit des moments compliqués au sein du groupe lillois. Parti se ressourcer avec la sélection U21 pour l’Euro, il retrouve ses repères et retrouve du temps de jeu puisqu’il a disputé l’intégralité des deux premières rencontres des jeunes Vatremi.

Quitter le LOSC : est-ce la solution ?

Après plusieurs mois au sein de l’écurie nordiste, Domagoj Bradaric semble être allé trop vite, trop haut, dans un club qui pourrait lui correspondre mais qui n’est peut-être pas idéal pour sa progression actuellement. Si les supporters s’impatientent et commence à évoquer un probable échec, une des solutions avec Bradaric est de se montrer patient. A seulement 21 ans, sa marge de progression reste énorme et ses qualités restent évidentes. Même le grand Ballon d’Or, Luka Modric avait fait les éloges de Domagoj Bradaric lors de sa première convocation en octobre dernier : « Domagoj Bradarić est un gars formidable et un joueur très talentueux, il a un bel avenir devant lui. Je pense qu’il continuera au même rythme et ira de mieux en mieux. En plus des qualités footballistiques, il a montré de l’assurance et a un caractère positif. »

L’hypothèse du prêt ?

Alors pourquoi pas évoquer un prêt à l’été prochain pour aguerrir ce jeune joueur plein de talent aux championnats européens. Un prêt en France ou à l’étranger dans les cinq grands championnats pourrait être efficace pour libérer le joueur croate avant de revenir au LOSC et exploiter son plein potentiel. Si les espoirs sont permis, si ces derniers tardent, le joueur pourrait bien se refaire une santé au sein d’une formation plus modeste avec un projet à moyen ou long terme.

Un système pas adapté à ses qualités

Latéral offensif, Bradaric possède des qualités offensives digne d’un ailier. Si ce poste pourrait lui correspondre, le 4-4-2 actuel de Christophe Galtier ne peut lui permettre de se libérer au maximum. Isolé sur son côté gauche, les espaces dans son dos sont faciles à exploiter pour les adversaires et la défense nordiste devient rapidement friable. Alors dans un futur proche, une des possibilités pour rendre meilleur son espoir croate serait de passer dans une défense à 3 avec Bradaric en piston gauche. Cela lui permettrait de se libérer, tout en sachant que la couverture serait assurée derrière lui. De plus, le système de Galtier commence à être obsolète et clairement identifiable. Un changement qui pourrait être utile à tout les joueurs dont Domagoj.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football