Suivez-nous!

Football

Mercato : le FC Metz s’accroche à sa pépite sénégalaise

Dixième au terme du championnat de Ligue 1, le FC Metz est désormais plongé dans son mercato. Après les départs de Victorien Angban pour 4,1 millions d’euros, d’Amadou Ndiaye et Mathieu Cachbach, partis eux en prêt, un autre joueur messin intéresse la concurrence. Mais cette fois-ci, les pensionnaires du stade Saint-Symphorien ne sont pas vendeurs.

La route reliant la France et l’Angleterre est un chemin souvent très emprunté lors de la période du mercato estival. La plupart du temps, ce sont des éléments de Ligue 1 qui rejoignent la Premier League. Aston Villa espérait bien poursuivre cette habitude en tentant de chiper l’un ses meilleurs éléments au FC Metz, mais cette fois-ci, le club présidé par Bernard Serin a dit non. Selon Joris Crolbois, journaliste chez RMC Sport, l’écurie anglaise aurait formulé une offre de 20 millions d’euros pour Pape Matar Sarr, mais le club messin a fait savoir que quiconque voulait son joueur devrait mettre un gros montant sur la table, puisqu’il en demanderait pas moins de 30.

Auteur d’une très belle saison avec les Messins, durant laquelle le polyvalent milieu de terrain de seulement 18 ans aura joué 22 rencontres pour 3 buts inscrits, Pape Sarr attire désormais l’œil d’écuries étrangères. Formé au Sénégal, où il a d’ailleurs joué 6 matchs avec les moins de 19 ans de l’équipe nationale, le natif de Thiaroye ne sera donc pas lâché par son club qui semble vouloir encore compter sur lui pour les saisons à venir. Avec une valeur marchande de déjà 10 millions d’euros malgré son jeune âge, il pourrait permettre à Metz d’aller chercher une meilleure place au classement de Ligue 1, mais aussi de rapporter un plus gros chèque lorsque le moment de partir sera venu.

Malgré les crises du Covid et de Mediapro, le FC Metz ne semble pas disposer à vendre ses joueurs, ou du moins à les brader. La très belle offre d’Aston Villa n’a pas fait flancher les dirigeants messins, qui semblent donc vouloir à tout prix conserver leur joueur, à moins qu’une offre impossible à refuser parviennent aux dirigeants.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football