Suivez-nous!

Football

Metz s’offre la possibilité de rêver

Hier en battant Nice (1-2), le FC Metz est désormais sixième du classement, à seulement deux points du premier européen, le RC Lens. De quoi se rappeler aux années bonheur du passé.

Arrivé fin 2018 dans un club en plein naufrage, Frédéric Antonetti avait pour mission, pour son dernier contrat, de remettre de FC Metz sur pieds et de le pérenniser en Ligue 1. Trois saisons et une remontée plus tard, le club messin s’emporte dans le haut du classement, matchs après matchs. Hier encore, le club grenat a prouvé qu’il était à la hauteur d’un avenir à la rémoise, comme l’an passé, où le club champenois s’était offert un billet pour l’Europa League. Si le FC Metz marche aussi bien, c’est que depuis l’arrivée de l’entraîneur corse, le club travaille bien et les choses vont de mieux en mieux. Toujours en lien avec son académie Génération Foot, dont Sadio Mané, Habib Diallo ou Kalidou Koulibaly sont les plus fiers représentants, les pépites pleuvent.

Lamine Gueye, Pape Matar Sarr et encore Ibrahima Niane font partie de la relève de leurs glorieuses aînés et souhaitent venir à bout de tous leurs objectifs. Si le dernier cité est malheureusement arrêté par une rupture des ligaments croisés, les deux premiers s’incorporent bien dans un effectif composé notamment d’un maître à jouer, Farid Boulaya. Le milieu offensif algérien éclaire le jeu de son équipe, tout en restant au niveau de l’effectif.

De plus, le club messin détient plusieurs partenariats sportifs avec des clubs permettant de faire developper leurs jeunes pépites. Le club de Seraing, proche de Liège, où de nombreux jeunes grandissent en deuxième division belge ou encore à Pau en deuxième division française. C’est notamment là que Lamine Gueye avait été prêté pendant quelques temps. Une étape obligatoire pour former leurs jeunes issus du centre ou leurs recrues sénégalaises pour évoluer en Ligue 1.

Le recrutement est aussi de qualité. Des joueurs d’équipe comme Dylan Bronn ou Kiki Kouyaté, tout comme Fabien Centonze, l’un des meilleurs latéraux droits de Ligue 1. Un avenir joli pour ce club historique qui grandit au fil du temps pour se pérenniser en Ligue 1. Un nouveau Saint-Symphorien est d’ailleurs prévu pour 2023. D’ici là, la Coupe d’Europe ?

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football