Suivez-nous!

Football

Monaco reste dans la course au titre en disposant de Brest

Dans l’après-midi ensoleillée de la Principauté, les hommes de Niko Kovac ont disposé difficilement du Stade Brestois, mais reste à hauteur du podium en revenant à trois point du leader lillois.

C’était une rencontre cruciale que les hommes de Kovac devaient prendre au sérieux puisque le club monégasque fait partie plus que jamais des concernés pour un glorieux titre en fin de saison. Après la performance de la semaine dernière contre le PSG, au faux-pas face à Brest pourrait sonner comme une opportunité manquée.
Face à eux, les Brestois venaient avec la véritable intention d’obtenir un résultat, eux qui avaient déjà battu les Monégasques en début de saison. Une victoire 1-0 qui a donné de nombreuses idées aux Brestois. Mais, entre-temps, de nombreuses choses ont changé et le Monaco de Kovac est devenu une machine.

En début de match, le ballon est gardé par les joueurs à la diagonale, mais les ballons peinent à atteindre la surface brestoise. Le jeu reste fluide, et les premières approches, timides, font reculer le bloc brestois. Les frappes de Diop, Ben Yedder et Volland n’inquiètent pas Larsonneur, de retour dans les cages bretonnes. Le gardien formé à Brest ne va pas tarder à s’illustrer de nouveau. En effet, à la demi-heure de jeu, Romain Perraud est coupable d’une main de la surface de réparation qui signifie penalty pour Monaco. Ben Yedder le frappe, mais son penalty trouve Larsonneur bien présent sur sa ligne. Une occasion manquée par le club de la Principauté qui va finir par faire plier l’équipe brestoise.

Dans le second acte, c’est l’habituel super-sub, Stefan Jovetic qui délivre Monaco en ouvrant le score à la 76ème minute. En fin de rencontre, Volland clôturera le match en doublant la mise. Victoire 2-0 importante pour Monaco avant son déplacement face à Strasbourg, mercredi soir.

L’entraîneur croate est satisfait de la prestation de ses joueurs, mais ne souhaite pas dévoiler ses ambitions : « Sur ce match, il était important de montrer plus au niveau de l’attaque après le match contre Paris. On l’a fait. On s’est créé beaucoup d’occasions. Le gardien adverse a été l’homme du match. On avait aussi besoin de ne pas prendre de but, de réduire au maximum les possibilités adverses. On l’a vu sur les deux derniers matches. Le podium ? Oui, c’est tabou ! Quand on aura assez de points pour assurer la 4e place, on en parlera. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football