Suivez-nous!

Football

Nîmes et Montpellier se quittent dos à dos

Ce dimanche midi, au Stade des Costières, le NO et le MHSC n’ont pas réussi à se départager à la suite d’une rencontre disputée mais pas si désagréable à voir devant nos écrans.

Pour ce derby, les enjeux étaient nombreux pour les deux équipes. Nîmes se bat encore pour le maintien et avait besoin d’une victoire pour se donner de l’air en bas du classement avant les rencontres de Lorient et Nantes. De son côté, après une période creuse, le MHSC a retrouvé le succès récemment et s’est repositionné pour la quête d’une place européenne en fin de saison. Tous ces paramètres rendaient ce rendez-vous encore davantage palpitant qu’il en est déjà. Aux abords du stade et des hôtels de joueurs, l’atmosphère était électrique et les supporters des deux équipes, bien présents, faisaient un bruit monstre pour encourager leur équipe et rappeler l’enjeu de la rencontre, au-delà de la saison en cours.

Une première période digne du derby

Toujours à huit clos, le stade des Costières, s’était vêtu de rouge et blanc pour rappeler encore une fois, le soutien de toute la planète nîmoise. La première offensive vient de Renaud Ripart, l’enfant de la cité gardoise, mais sa tête est trop enlevée pour inquiéter Omlin. Montpellier tente de réagir rapidement, mais se heurte à Baptiste Reynet une première fois par Florent Mollet, puis par la barre transversale sur une frappe d’Andy Delort. Deux situations intéressantes dont n’ont pas profité les joueurs de la Paillade. Sortis indemnes du passage fort montpelliérain, les Nîmois partent de nouveau à l’attaque et tentent de renverser la vapeur avec une demi-volée surpuissante de Sofiane Alakouch terminant sa course sur le poteau droit d’Omilin. Plus tard, Fehrat manquera aussi l’occasion de trouver les filets malgré une position idéale.

Le show Delort jamais sans conséquences

Après une première mi-temps assez ouverte et riche en occasion, les deux clubs réussissent à continuer d’aller vers l’avant et montrer leur envie de chercher la victoire. A l’heure de jeu, Andy Delort est le premier à faire trembler les filets d’un extérieur pied droit ne laissant pas trop de chances d’intervenir pour Reynet. Le numéro 9 montpelliérain jubile et mime de manger un bonbon crocodile (symbole du club nîmois). Sauf que l’ancien toulousain était hors-jeu et son but est refusé. Dans la foulée, le « karma » semble se retourner contre Delort puisque bien servi par Fehrat, Moussa Koné ouvre le score pour Nîmes à la 63ème minute. Mais Andy Delort va finir par se rattraper en égalisant sur un corner de Mollet. Une fin de match folle, où les intentions restaient de remporter ce derby, mais aucune équipe n’y parviendra. Le score reste de 1-1, ce qui n’arrange aucune équipe.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football