Suivez-nous!

Football

OGC Nice : quel avenir pour Jeff Reine-Adélaïde après les croisés ?

Blessé depuis début février d’une rupture des ligaments croisés, Jeff Reine-Adélaïde sera de retour pour le début de la saison prochaine.

Sa saison basculait le 3 février dernier. Face à l’AS Monaco, Jeff Reine-Adélaïde se blessait gravement avec la seconde rupture des ligaments croisés de sa jeune carrière. Un peu plus d’un an après cette même blessure alors qu’il portait le maillot lyonnais, JRA s’apprêtait à connaître six nouveaux mois d’indisponibilité.

Reine-Adélaïde, âme charitable

Depuis l’ancien lensois en profite pour mettre à profit son temps libre. En plus de sa longue rééducation, Reine-Adélaïde s’investit pour des causes qui lui tiennent à coeur. Hier, le niçois est allé à la rencontre de jeunes dans un foyer de l’enfance. Concours de jongles, interview exclusives avec de (très) jeunes journalistes et sourire étaient au programme d’une après-midi de soleil pour les enfants. « J’aime bien faire des actions comme celle-là ces derniers temps, ça me tient à cœur, il y a plus grave que ma blessure dans la vie. » Après s’être prêté au jeu des questions, discrètes comme indiscrètes avec les jeunes, il a offert un maillot des Aiglons à un des enfants. Selon Nice Matin, le joueur a également fait un don de 2 000 euros pour l’achat de matériel spécialisé dans le foyer.

Le mois dernier déjà, les valeurs fortes de JRA avaient été révélées, toujours sans être mise en avant par le joueur. L’ancien gunner avait fait un don de 25 000 euros en faveur d’une école au Malawi pour financer la construction d’une école, pour des enfants qui n’y ont pas accès. Le milieu de terrain niçois assure qu’il va continuer à s’engager pour des luttes qui lui tiennent à coeur comme l’accès à l’éducation en France métropolitaine comme en Martinique, son île d’origine.

Et le rectangle vert ?

Actuellement prêté à Nice jusque juin prochain, le natif de Champigny-sur-Marne ne portera peut-être plus le maillot niçois. Il va retourner à l’Olympique Lyonnais, qui l’avait acheté 25 millions d’euros à Angers en août 2019. Mais après seulement un an dans le Rhône, l’ancien angevin demandait à quitter l’OL alors que le club semblait prêt à en faire une des clés de sa saison. Une décision qui n’avait pas plu à Jean-Michel Aulas et qui rend difficilement envisageable son avenir sous les couleurs des Gones. Si l’un ou les partis venaient à mettre de l’eau dans leur vin, JRA refera sans doute le bonheur des supporters lyonnais. Malgré tout, une revente serait difficile après ses deux ruptures des ligaments croisés. Le niçois a désormais l’image d’un joueur fragile, à seulement 23 ans. Du talent, il en a revendre, mais sera-t-il capable de retrouver son niveau après avoir été indisponible 12 mois lors des deux dernières années, c’est la question que se poseront les potentiels recruteurs qui s’intéresseront à Reine-Adélaïde.

Pour l’instant, Reine-Adélaïde continue sa rééducation, son retour est prévu pour fin août 2021, soit après le début de la saison de Ligue 1. Un club osera-t-il s’offrir les services d’un joueur qui n’offre aucune garantie ou Lyon laissera-t-il une place au niçois dans son effectif, tant de questions qui rendent flou l’avenir de l’ancien angevin.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football