Suivez-nous!

Football

OL : retour sur le passage de Memphis, un lion de retour dans les étoiles

Memphis va quitter l’Olympique Lyonnais. Il disputera dimanche son dernier match sous les couleurs des Gones. Retour sur le parcours rhodanien d’un homme qui a retrouvé la lumière.

Memphis s’en va, c’est officiel. Une nouvelle qui attristera les supporters lyonnais et les fans de Ligue 1 en général. Le néerlandais a ébloui le championnat de France de son talent pendant quatre années. Il s’est imposé comme un incontournable du football français, concurrençant les plus grands joueurs du Paris Saint-Germain. Saison après saison, il n’a cessé de faire d’un Lyon malade un candidat pour les coupes d’Europe. Car oui, Memphis n’aura pas connu un OL des plus flamboyants. Arrivé en janvier 2017, Memphis débarque de Manchester United, il est un joueur pétri de talent, qui a éclaboussé l’Eredivisie de toute sa classe, mais qui ne parvient pas à s’imposer en Premier League. Il arrive dans le Rhône pour faire passer un cap à l’Olympique Lyonnais mais également à sa carrière personnelle (spoiler : mission réussie).

Au bout de quelques semaines déjà, les supporters sont conquis. Il inscrit un doublé contre Toulouse en mars 2017 dont un sublime lob du milieu de terrain qui sera resté dans toutes les têtes. En une demi-saison, Memphis délivre 8 assists et inscrit 5 buts. Une simple bande-annonce de ce à quoi ressembleront ses futures années lyonnaises.

La saison 2017-2018 est à partager en deux parties pour le néerlandais. Sa première partie de saison est moins impressionnante que ses débuts, mais sans être catastrophique. L’éclosion du petit Houssem Aouar jumelée à quelques contre-performances, il arrive à Memphis de débuter sur le banc de touche. Contre le Paris Saint-Germain, il rentre en cours de match et inscrit le but de la victoire dans les derniers instants du match d’une frappe lourde du pied droit.

Sa saison est lancée, Memphis rugit à chaque match et devient inarrêtable. Il est élu « Joueur du mois d’Avril » et termine la saison avec 22 buts 17 et passes décisives. Il marque également un but que les marseillais auraient aimé oublier : à la fin de l’Olympico, Memphis offre la victoire à l’OL. L’arcade est ouverte, le maillot est retiré, le moment est iconique, même la faute d’orthographe de son tweet prend son sens.

Memphis n’est pas décidé à partir après un an et demi réussis du côté de Lyon. Il vient de démontrer à l’Europe quel joueur il était mais décide de rester à l’OL. Le club est d’ailleurs qualifié en Ligue des Champions. La saison 2018-2019 de Memphis est moins impressionnante au niveau des statistiques. Il faut dire que la barre a été placée très haute, avec 12 buts et 16 assists, c’est une saison dont rêvent de nombreux joueurs de Ligue 1. Le club termine sur le podium de Ligue 1, derrière le PSG et le LOSC.

Nouvelle qualification en Champion’s League pour l’Olympique Lyonnais. Après être sortis en huitièmes de finale la saison précédente face au FC Barcelone, Memphis et les Gones veulent viser plus haut. La phase de poule ne se passe pas comme prévu et le match face à Leipzig marque un tournant. Menés 2-0, les lyonnais reviennent à 2-2. Aouar inscrit le but de la réduction du score avant que Memphis ne vienne égaliser. In extremis, le club se qualifie pour la phase éliminatoire de la compétition. Rudi Garcia décide depuis l’automne 2019 de faire de l’ancien mancunien son capitaine. Nouveau rôle, nouvelles responsabilités pour celui qui a alors 25 ans. Le soir de la qualification, il va devoir assumer ces dernières. Le club se dispute avec ses fans, qui descendent sur la pelouse, critiquant les mauvaises performances, avec des banderoles insultantes envers Marcelo. Memphis, très touché, en viendra presque aux mains avec un supporter, si l’on peut le qualifier ainsi. En interview d’après-match, il se présente face aux journalistes, comme s’il avait son brassard autour du bras. Ses propos sont clairs, il assume mais ne cautionne pas, il dénonce, sa voix porte, il sera écouté.

Malheureusement pour lui, son corps va le lâcher. Contre le Stade Rennais, il se blesse gravement, rupture des ligaments croisés. Double coup-dur pour le club puisque Jeff Reine-Adélaïde subit le même coup dur, durant le même match. Nous sommes le 14 décembre, et la saison de Memphis est terminée. Une pandémie mondiale que l’on n’a plus besoin de présenter viendra pointer le bout de son nez au même moment. Les compétitions sont arrêtées, la Ligue des Champions est décalée, l’Euro également. Dans son malheur, Memphis reçoit un coup du destin : il disputera la LDC. Memphis inscrit une panenka lors du match retour face à la Juventus de Cristiano Ronaldo et envoie son club au Final 8. Les lyonnais réalisent l’exploit d’éliminer Manchester City en quarts mais font face à la montagne Bayern Munich en demi-finales. La saison est rattrapée, il n’y aura pas de coupe d’Europe en 2021 mais les joueurs ont redoré l’image et le blason de Lyon à l’international. Atteindre les demis de LDC n’avait plus été fait depuis 10 ans, ils égalent la meilleure performance du club dans la plus prestigieuse des compétitions.

Les rumeurs se font de plus entendre à l’été 2020. Memphis est envoyé au Barça, depuis que Ronald Koeman a été nommé entraîneur des catalans. Le deal ne se fait pas, à cause de la crise économique notamment. Il est pour la seconde saison consécutive le capitaine des Gones et après avoir porté le 9 et le 11, Memphis démarre cette nouvelle saison avec le numéro 10 sur les épaules.

Le début de saison est compliquée pour l’OL avant que Rudi Garcia ne trouve son système de jeu : avec un Memphis à la pointe de l’attaque, le trio qu’il forme avec Tino Kadewere et Karl Toko Ekambi flambe et le club termine champion d’automne à la mi-saison. L’exercice est étincelant pour Memphis, une performance à souligner surtout qu’il revient d’une blessure qui l’a privé des rectangles verts pendant plus de 6 mois. Avec 20 buts et 10 assists en Ligue 1, il est nommé pour être élu « Joueur de l’Année en Ligue 1 ».

Hier, il annonce la fin de son aventure lyonnaise mais avant cela, le club doit encore disputer un match. Cela sera le dernier pour Memphis, qui rêve sans doute d’offrir une place en LDC à ce qui sera devenu l’un de ses clubs de cœur. La une de L’Equipe le salue, Memphis déclare son amour pour l’Olympique Lyonnais et signera dimanche la fin de son épopée en Ligue 1 : l’histoire est belle. Memphis aura passé un cap à Lyon, le joueur a évolué, mais l’homme aussi. Le gamin de 23 ans est aujourd’hui un leader incontesté.

Le Lion est arrivé enfermé dans une cage, le voilà prêt à rugir dans les plus grandes écuries européennes.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football