Suivez-nous!

Football

Quel avenir pour Yann Gboho au Stade Rennais?

Formé au sein du club breton, le joueur offensif de 20 peine depuis quelques journées à voir du temps de jeu se dessiner devant ses yeux. Alors qu’il ne reste que 8 journées au championnat, la question de l’avenir de l’ancien du FC Rouen interroge.

Au mois de mai 2018, Yann Gboho signait son premier contrat professionnel avec le Stade Rennais. Un mois plus tard, l’ailier de 17 ans remportait le championnat de France des moins de 17 ans avec le Stade Rennais. En fin de saison suivante, le schéma était semblable pour la formation des moins de 19 ans, présageant ainsi de belles choses pour lui-même, mais aussi pour cette jeunesse dorée rennaise, qui semblait alors, invincible. Aux côtés d’Eduardo Camavinga, de Georginio Rutter ou encore de Luca Da Cunha, le natif de Man était bien plus que prometteur.

Mais pour un jeune joueur, confirmer reste toujours la tâche la plus compliquée.

DES DÉBUTS ENCOURAGEANTS

S’il apparaissait à de nombreuses reprises sur le banc rennais lors de l’exercice 2018-2019, c’est véritablement au cours de la saison 2019-2020 que la carrière de Yann Gboho prenait un tournant intéressant. Longtemps attendu par les supporters rennais, il signait ses débuts en Ligue 1 le 20 octobre 2019, face à Monaco. Une semaine plus tard, son destin, mais aussi celui de son club, alors en difficulté, basculait. Entré en jeu en toute fin de rencontre, Yann Gboho donnait non seulement le but de la victoire à ses coéquipiers, mais libérait le vestiaire d’une longue série de 10 matchs, sans victoires. L’histoire semblait alors belle et pouvait commencer à s’écrire.

Véritable révélation, il prend part à 11 rencontres cette saison-là, en se montrant décisif régulièrement. Si le championnat était arrêté au mois de mars, la saison suivante présageait, déjà, comme un air de confirmation, pour le jeune formé au club breton.

ÉCARTÉ OU SIMPLEMENT CONSERVÉ ?

La jeunesse rennais était dorée, et les observateurs bretons ne pourront que le confirmer. Pourtant voilà, si lors de la première campagne européenne, rennaise, la confiance était donnée à Yann Gboho, en Ligue 1, le chemin était plus compliqué. Titulaires à seulement deux reprises, en l’espace de dix rencontres, Julien Stéphan semblait avoir laissé sur le carreau, celui qu’il avait côtoyé plus tôt, avec la réserve.

90 minutes sur le banc, c’est long, mais on le sait, les places en Ligue 1 sont chères. Pourtant, lors de ses entrées en cours de match, le Rouge et Noir n’était pas des plus décevant, et apportait même cette « folie offensive » qui pouvait parfois manquer au trio d’attaque. Mais pour un jeune joueur, le manque de temps de jeu peut parfois être difficile à assimiler. Ainsi, il était annoncé sur le départ, en prêt, lors du mercato hivernal. Strasbourg, Nîmes ou encore Dijon, tous souhaitaient s’attacher des services du breton. Pourtant, voilà, la suite on la connaît, le rennais est finalement resté à la maison.

QUEL AVENIR ?

Dans le football, tout se déroule très rapidement, et il suffit parfois d’une étincelle, pour s’acquitter d’une place pour longtemps. L’arrivée en poste de Bruno Génésio pourrait profiter à Gboho. 8 journées, c’est long. 8 journées pour espérer recoller à la 5e place, ça l’est d’autant plus, mais ça ne peut qu’être bénéfique.

La trêve n’est pas encore terminée, mais on peut déjà imaginer le voir prendre part au prochain déplacement à Reims, avec ses coéquipiers. S’il n’était pas du voyage à Metz, avec les deux bons derniers résultats rennais, le coach pourrait lui faire confiance, et lui donner l’opportunité de tout donner.

Dans le cas contraire, il n’est pas impossible de l’imaginer quitter l’Ile-et-Vilaine pour rejoindre d’autres horizons, s’éloigner de la maison, et peut-être revenir plus fort, plus confiant, et surtout pleins d’ambition ?

En tout cas, on surveillera ça de près.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football