Suivez-nous!

Football

Tenu en échec, le PSG craque à domicile

Pour le compte de la 29e journée, le Paris Saint-Germain accueillait le FC Nantes. Une nouvelle rencontre décisive dans la course au titre. Mais cette fois-ci, les hommes de Pochettino n’ont pas su le faire.


Ils avaient une mission ce soir, s’imposer. Les Parisiens n’avaient d’autres choix que de sortir victorieux de cette rencontre, au cours de laquelle ils étaient favoris. Mais cette fois-ci encore, comme face à Lorient, les hommes de Pochettino ont fait face à une désillusion.

Et si Paris s’est montré décevant ce soir, les offensives parisiennes en fin de première période n’auront pourtant pas manqué. Di Maria, Mbappé ou encore même Rafinha auront tenté de percer la défense nantaise. Mais sans succès. Ce n’est que juste avant la pause que Draxler redonnera espoir, trouvant enfin la solution devant les filets d’Alban Lafont. Dès le retour de la pause, le visage affiché par la formation parisienne n’est pas plus beau. Si Mbappé réussissait à éliminer Pallois, sa frappe était directement repoussée. Il n’aura alors fallu que d’approcher de l’heure de jeu, pour que les hommes en jaunes profitent d’une erreur parisienne, et ainsi crucifient Keylor Navas. Un homme, Kolo Muani, recollait score.

À la 71e, Kolo Muani frappe encore, mais cette fois-ci, plus collectivement. Bien élancé dans la surface adverse, il a préféré servir Simon, qui lui, n’a pas fait dans le détail. À vingt minutes de la fin du temps réglementaire, les Parisiens sont menés, et un scénario peu envisagé, commence à se dessiner. Les dernières minutes de la rencontres ne seront pas suffisantes pour espérer arracher le nul, ou une victoire. Les Parisiens étaient trop faibles ce soir, acteurs d’une prestation qui ne peut qu’inquiéter, tandis que leurs concurrents directs au titre ont, quant à eux, arraché le nul ce week-end.

Nantes était une montagne. La 7e de la saison que le PSG n’aura pas réussi à passer.


DES ÉTOILES PLEINES LES YEUX

Avant la rencontre, Antoine Kombouaré n’avait pas caché à ses joueurs, la montagne qui les attendait. Pourtant, voilà, au coup de sifflet final, c’est 2 buts à 1 que la maison jaune s’est imposé. Une victoire nette pour une formation qui, sur le terrain, n’aura pas lésiné sur les efforts. En conférence de presse, le tacticien nantais avait du mal à réaliser la victoire acquise sur le sol parisien : « J’ai encore un peu de mal à croire qu’on a réussi à gagner. (…) On était conscients que ça allait être très compliqué et que le PSG était condamné à gagner après le nul de Lille. C’est une énorme performance de mes joueurs, tout le monde nous donnait perdants, voire morts. Les joueurs ont été capables de relever ce défi en étant menés 1-0. Je leur dit respect, je respecte mes joueurs parce que leur performance, elle est immense ». Une leçon à tirer avant les rencontres du PSG : ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

De son côté, Mauricio Pochettino s’est montré plus que déçu. Pour lui, il devient nécessaire de trouver le problème de ces défaites devenu trop nombreuses : « Il faut toujours s’améliorer. Il va falloir analyser cette rencontre et voir où on a eu des difficultés. Ces matches sont inexplicables. On a contrôlé la première mi-temps et en deuxième mi-temps on aurait pu marquer un deuxième but. On a concédé le but du 1-1 et ensuite nous avons souffert surtout dans les transitions. Ils n’ont pas eu beaucoup d’occasions mais on aurait pu marquer un autre but. Quand il y a des défaites comme ça, il n’y a pas d’excuse. Il faut juste faire un mea culpa et assumer ses responsabilités. Lyon ? Tous les matches sont importants, ça ne change pas. Encore une fois, si on veut gagner le championnat ce sera un match important et à gagner. »

Plus tard, en conférence de presse, il évoquait aussi l’impact des éléments extrasportifs survenus pendant la rencontre, qui auraient notamment pu dévier certains joueurs de l’objectif final.

En attendant, Paris reste 2e, a 3 points de Lille. Pour Nantes, la 18e place est désormais assurée. Il faudra toutefois se montrer décisif, contre le concurrent direct lorientais, dimanche prochain.
Côte Parisien, avec le choc en Coupe de France de mercredi, et le choc du week-end face à Lyon, les hommes de Pochettino ne seront pas sans restes, et devront bien vite se remotiver, avant que l’inquiétude ne commence bel et bien à s’installer.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football