Suivez-nous!

Football

Thomas Lemar fait l’unanimité chez les Bleus

Titulaire contre le Kazakhstan dimanche après-midi, puis à nouveau titularisé face à la Bosnie, ce mercredi, Thomas Lemar s’est illustré et a ainsi prouvé à Didier Deschamps qu’il pouvait lui faire confiance.

Ce n’est un secret pour personne, mais Didier Deschamps a ses cadres et ses préférences au sein de l’Équipe de France. Et peut-on vraiment lui en vouloir pour ça ? Si le groupe fonctionne bien, c’est par des choix forts, qui parfois font l’objet de critiques. Pourtant, voilà, en annonçant la liste des 26 joueurs sélectionnés pour les qualifications du Mondial 2022, Didier Deschamps redonnait la chance au talent de Thomas Lemar de s’exprimer. Un choix fort, puisque le milieu de terrain de 25 ans n’avait plus été appelé chez les Bleus depuis l’automne 2019.

Mais les bonnes performances en club ont parlé et ainsi, Thomas Lemar reportait le maillot aux deux étoiles.

UN CHOIX PAYANT

Thomas Lemar était à l’origine de performances en demi-teinte depuis son arrivée à l’Athletico. Bien que le milieu de terrain soit polyvalent, il trouvait difficilement sa place sous la houlette de Simeone. Et puis le temps a parlé. Auteur d’un but et de trois passes décisives en 23 apparition en Liga, sa bonne dynamique depuis quelques mois, n’a pas laissé le sélectionneur des Bleus indifférent.

S’il restait sur le banc face à l’Ukraine, il était titularisé face au Kazakhstan puis face à la Bosnie. Et lors de ces deux rencontres, l’ancien monégasque ne laissait personne indifférent. Particulièrement à l’aise face au Kazakhstan, il s’est montré comme l’un des nouveaux, potentiels, éléments essentiels du système de DD. En vu de l’Europe, c’est donc de nombreux points que le guadeloupéen à gagner. En espérant que ses performances continuent de le faire briller avec son club. Actuellement premier de Liga, l’Athletico a tout a gagner en cette fin de saison, et Lemar aussi, évidemment.

DESCHAMPS : « Il était en bonne condition »

Au sujet de son milieu de terrain, mercredi, après la rencontre, le sélectionneur n’a pas manqué d’éloges : «Thomas a été très en jambes et mobile. Il était en bonne condition. Il a bien enchaîné les deux matchs. Il a apporté une touche technique sur les deux côtés. »

À cette même image, Bixente Lizaraza n’a lui non plus, pas caché l’appréciation qu’il a pour le joueur de l’Athletico : «C’est un joueur que j’ai toujours apprécié. On l’avait presque perdu à l’Atletico, où il a l’air de revenir en grâce. J’aime sa polyvalence – car il peut évoluer dans un milieu à trois en relayeur, carrément sur un côté ou en meneur de jeu – son activité et son assurance technique, avec son excellent pied gauche. Il avait été intéressant au Kazakhstan, mais là, il a été encore bien plus tranchant dans ses prises de balle et plus efficace dans ses passes. Et il a été performant sur les 90 minutes. En plus, il a un profil différent par rapport aux autres joueurs offensifs et est très intéressant pour les latéraux, qui peuvent s’appuyer sur lui »

Les places sont chère en équipe de France, rater un rassemblement peut coûter beaucoup. Mais s’il y en a bien un qui a l’air d’avoir tout gagner, c’est Thomas Lemar.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football