Suivez-nous!

Football

Wesley Fofana, un premier pari réussi à l’étranger

Au mois de septembre dernier, Wesley Fofana quittait le club qui l’a vu grandir. En rejoignant l’Angleterre, le défenseur stéphanois réalisait un pari risqué. À quelques journées de la fin de la saison, et s’il était temps de faire le bilan de cette première saison loin de tout ?

Un an, auparavant, William Saliba s’engageait avec Arsenal. Un an plus tard, c’était au tour de Wesley Fofana, seulement d’un an son aîné, de devenir la vente la plus cher du club de la Forez. Le temps passé à travailler avait finalement payé, et le temps était venu pour le natif de Marseille d’entamer un nouveau chapitre de son histoire. En s’engageant pour cinq années avec Leicester City, Wesley Fofana faisait le choix d’un club qui réussissait à le convaincre, à faire de lui une partie intégrante de son projet. Et à l’approche de la fin de cette première saison anglaise, on ne peut, déjà, s’empêcher de dire qu’il faisait le bon choix.

Détermination et travail

Alors qu’il n’avait que 14 ans, Wesley Fofana rejoignait le centre de formation des Verts. Pur produit du Sud, comme de nombreux jeunes qui intègrent chaque années les centres de formation, il devait commencer l’écriture de son livre, loin des siens. Au sein d’une génération dorée, la formation des moins de 19 ans remportait la Coupe Gambardella en 2019. À la suite de cette victoire, Wesley Fofana s’imposait de plus en plus au sein de l’effectif de l’équipe première. Lors de la saison 2019-2020, il prenait part à 24 rencontres, au total, sous les couleurs des Verts. Si la saison s’arrêtait en cours d’année, c’était, déjà, bien assez pour les observateurs. Durant ses années chez les jeunes, Wesley Fofana n’était peut-être pas le spectaculaire, ni celui à qui on prêtait la meilleure carrière, mais pourtant. À l’issue de performances de plus en plus convaincante, le boulot était fait pour le natif de Marseille. Et alors que la saison 2020-2021 commençait seulement, une annonce venait chambouler le paysage médiatique stéphanois : la pépite stéphanoise, Wesley Fofana allait quitter Le Chaudron. Une annonce qui suscitait bon nombre de critiques envers celui qui assurait pourtant. Si les supporters étaient en colère, la carrière du défenseur s’apprêtait à franchir un nouveau cap.

Une adaptation réussie

Le 18 octobre 2020, contre Aston Villa, Wesley Fofana prenait part à sa première rencontre sous le maillot des Foxes. Et si son nouveau club s’inclinait, les très bonnes performances n’allaient pas tarder pour Wesley, et les siens. Dès son arrivée à Leicester, Brendan Rodgers n’hésite pas à lui faire confiance. Dès l’arrivée de Wesley Fofana au sein de la charnière centrale du club anglais, les résultats ont de suite suivi, tel un symbole. Pur produit du centre de formation stéphanois, il ne lui aura pas fallu beaucoup de temps pour s’imposer. Il fait désormais partis des artisans de la très belle saison de Leicester. Impérial dans les duels aériens, mais aussi les duels au sol, il fait aussi partie des meilleurs dans l’interception du ballon. La palette de Wesley Fofana est large, tant sa lecture du jeu semble idéale.
Depuis son arrivée à Leicester, il a pris part à 29 rencontres, en étant titularisé à 26 reprises. À seulement 20 ans, Wesley Fofana semble, déjà, avoir conquis la Premier League. 3e au classement, Leicester réalise une excellente saison. Alors qu’il ne reste que 7 rencontres aux Foxes pour s’assurer de jouer l’Europe la saison prochaine, ils peuvent toujours compter sur l’international espoir à qui, pour sûr, cela plairait de jouer la plus belle des compétitions. Toujours en lice pour le FA Cup, les Renards peuvent toujours rêver d’un titre, qui serait mérité, en fin de saison.

Et forcément, de telles performances, ne passent pas inaperçues du côté des plus grandes écuries. Ce vendredi, FootMercato révélait des informations selon lesquelles Manchester United ferait les yeux doux au défenseur français.

L’histoire de Wesley Fofana en Angleterre commence tout juste à s’écrire. Heureusement pour le monde, l’encre n’est pas près de manquer. Si les places sont chères, un talent comme le sien a beaucoup à gagner, et à apporter, et ce, même avec sa sélection.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football