Suivez-nous!

Football

Willem Geubbels, des blessures et du temps

Willem Geubbels n’a que 17 ans lorsqu’il s’engage avec l’AS Monaco. Alors l’un des jeunes talents du moment, il est rapidement annoncé comme un potentiel successeur à Kylian Mbappé. Auteur de son premier but en septembre dernier, le temps à passé, et le moment est venu, peut-être, de s’illustrer.

Preuve de la solidité de son centre de formation, l’Olympique Lyonnais dévoile au grand jour, chaque saison, de nouveaux talents. Et c’est un soir de septembre 2017, que Willem Geubbels faisait sa première apparition en Ligue 1. Le début d’une aventure, pour un attaquant qui, à l’époque, n’avait que 16 ans. L’histoire pouvait alors déjà, être belle pour celui qui battait des records de précocité, notamment pour la génération à venir, de ces joueurs nés au XXIe siècle.

Mais il est parfois difficile de s’imposer, et notamment à l’Olympique Lyonnais où les places sont parfois très chères, et priorisées pour de nouvelles stars, ou simples joueurs d’expérience. À l’été 2018, le natif de Villeurbanne, manquait déjà de patience, tandis que l’offre de l’AS Monaco était des plus alléchante. Ainsi, sur les traces d’un certain Kylian Mbappé, lui aussi très précoce pour son âge, il rejoignait le Rocher.

UNE PLUIE DE BLESSURES

En parlant de Kylian Mbappé, Geubbels livrait le discours suivant, à son arrivée au sein du club princier : « Ça donne envie de faire de belles choses quand on voit ce qu’il a fait. Je ne me mets pas de pression. Je suis très jeune aussi. La comparaison est rapide. Je me vois très bien suivre ses pas et faire mieux ». Le discours d’un ambitieux, des étoiles déjà pleins les yeux.

Et puis la saison a débuté, et les blessures se sont accumulées. Lors de l’exercice de la saison 2018-2019 blessure au genou, claquage à la cuisse et claquage tendineux l’ont empêché de connaître une première saison brillante sur le Rocher. Opéré du genou à la fin de la saison, il sera écarté des terrains pour la moitié de la saison 2019-2020. De retour à la mi-février, le confinement et l’arrêt des compétitions ne permettaient pas vraiment au jeune talent, de refouler le rectangle vert. Un nouveau coup dur pour cette jeunesse dont l’ambition débordait des yeux.

Et puis le football à repris. À l’aube de l’été 2020, c’était déjà la consécration. Auteur de son premier but sous les couleurs de l’ASM, face à Nantes, le 13 septembre dernier, le moment était peut-être venu, de penser à l’éclosion.

VERS L’ÉCLOSION ?

Apparu à 13 reprises sous le maillot du club princier, et titularisés lors de quelques rencontres, depuis le début de saison, le jeune monégasque semble avoir gagné en confiance, mais aussi celle du coach.

Blessé depuis le 10 février dernier, après un coup reçu en Coupe de France, face à Grenoble, le jeune attaquant de 19 ans n’est plus apparu en championnat, ou en Coupe. Si l’AS Monaco fait rêver, cette saison, en Ligue 1, au retour de la trêve, on peut peut-être s’attendre à revoir la jeunesse, la vitesse et la technique de Geubbels pour le dernier sprint finale, vers une place de grande envergure au classement.

Bien qu’une nouvelle blessure soit venu entacher le renouveau de l’attaquant, elle n’enlève en rien ses bonnes prestations. Après la pluie, vient le beau temps. Et si, justement, le temps était venu pour Geubbels de briller, en cette période printanière, alors que le soleil brille dans l’air ?

Si Willem Geubbels est encore loin d’égaler Kylian Mbappé, on lui souhaite pour autant de s’épanouir, de gagner en temps de jeu et en efficacité, pour à son tour, un jour, l’entendre dire « je l’ai fait. »

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football