LdC, Europa League, LEC : le triomphe des clubs français

Hier soir, les rencontres de Ligue Europa et de Ligue Europa Conférence ont achevé une semaine européenne riche en émotions. Certains favoris ont cartonné, d’autres ont chuté et les classements se sont vus pour beaucoup, totalement bouleversés. Au terme de la troisième journée qui conclue la phase aller, où en sont les clubs français ?

Illustration : "LdC, Europa League, LEC : le triomphe des clubs français"

En Ligue des Champions ces mardi et mercredi déjà, le spectacle était au rendez-vous. Le Paris Saint-Germain l’a emporté brillamment face à Leipzig mais Lille n’est toujours pas parvenu à remporter sa première victoire dans la compétition. En Ligue Europa Conférence, Rennes a ouvert le bal hier en gagnant son match face à Mura tandis que Monaco et Lyon ont fait de même en Ligue Europa. Marseille en revanche est encore à la peine comptablement parlant, le LOSC également.

4/6 au sommet

Sur le plan individuel, les clubs porte-étendards du championnat de France de Ligue 1 terminent leur phase aller avec plus ou moins de réussite. Au global en revanche, le triomphe n’est pas loin d’être total. Après trois journées de coupes d’Europe, ce sont en effet quatre des six engagés qui occupent la première place de leur groupe. Si de nombreux efforts restent à fournir pour espérer rester à cette position, les chances de qualification augmentent de match en match.

Des parcours caractériels

Le Paris Saint-Germain était attendu sur la première marche du groupe A de la Ligue des Champions, mais cela n’a pas été un long fleuve tranquille. Accrochés dès la première journée sur la pelouse de Bruges, les Parisiens étaient déjà la cible de moquerie de toute l’Europe. Comme un signe de révolte, la victoire acquise 2-0 face à Manchester City a été un élément fondateur avec notamment, le premier but de Messi pour le club de la capitale française. Enfin les trois points glanés contre Leipzig ont été gagnés au caractère, symbole d’une identité française marquée dans le football mondial.

En Ligue Europa, Lyon s’est montré parfaitement en place. Vainqueurs 2-0 sur la pelouse des Rangers, puis 3-0 face à Brondy, et enfin vainqueurs 4-3 hier soir à l’extérieur face au Sparta Prague, les Lyonnais ont mis tout le monde d’accord. La première place à l’issue du groupe n’est pas irréaliste pour eux. Monaco de son côté a livré un service plus minimaliste mais également efficace. Les Monégasques ont été à la peine mais ont gagné face à Sturm Graz avant de se faire accrocher par une solide équipe de la Real Sociedad. Face au PSV hier, l’ASM a réussi une performance difficile, à savoir s’imposer en terres néerlandaises, 2-1. Une victoire fondatrice elle aussi mais surtout efficace puisqu’elle est synonyme de 7 points, et de première place.

Enfin Rennes est certainement la meilleure surprise de cette édition de Ligue Europa Conférence puisqu’après avoir accroché le nul face à Tottenham, le Stade Rennais a renversé la vapeur contre le Vitesse Arnhem sur leur pelouse, avant de s’imposer hier face à Mura pour prendre 7 points au total. Tottenham étant battu hier par le Vitesse, le grand favori de la compétition est derrière Rennes au classement. Petit à petit, les Bretons inquiètent les Britanniques.

Les moins bons élèves

Malgré des débuts encourageants, Lille en Ligue des Champions et Marseille en Ligue Europa n’y arrivent toujours pas. 3e avec 2 points, le LOSC n’est pas encore coulé mais face à Séville, Wolfsbourg et Salzbourg, les Lillois n’ont semblé en mesure de l’emporter qu’une seule fois en première journée. La menace de l’élimination ne doit pas les déstabiliser lors de la phase retour.

Pour Marseille, un bilan de trois nuls en trois matchs pourrait ne pas être une mauvaise chose en vue de la phase retour, mais malgré toutes les opportunités des phocéens face au but, le sentiment dominant est celui des rendez-vous manqués. Plus de réalisme sera nécessaire pour sortir de cette 3e place.

Avec la question des reversements dans la coupe d’Europe inférieure en cas de 3e place, les clubs français peuvent ils espérer ne pas se faire éliminer après l’hiver ?

Encore plus de football

Voir plus