LEC : Que s’est-il passé pour l’AS Roma de José Mourinho ?

Menés 2-0 après 20 minutes de jeu, les joueurs de l’AS Roma ont cru revenir dans la partie avec ce but de Carles Pérez peu avant la première demi-heure. Les supporters étaient très loin de s’imaginer que leur équipe allait subir une véritable humiliation face aux Norvégiens du FK Bodø/Glimt. Mourinho et les siens sont à terre, les supporters sont en colère.

Illustration : "LEC : Que s’est-il passé pour l’AS Roma de José Mourinho ?"

Qu’a-t-il pu bien se passer dans les rangs de la Roma pour sombrer à ce point ? C’est une question à laquelle les fans de la Louve aimeraient bien avoir une réponse des principaux intéressés ce matin après l’humiliante défaite reçue. Le jeune Erik Botheim, auteur d’un doublé dans ce match, a infligé avec ses coéquipiers la plus lourde défaite du Special One dans sa carrière. Un palmarès pas aussi important que celui du Mou, mais un souvenir impérissable dans une carrière.

Du jamais vu en 1008 matchs

Le Special One autoproclamé était hier, sur le banc pour la 1008e fois. Lui qui a remporté la Ligue des Champions, le championnat d’Espagne, d’Angleterre, d’Italie, forgé des équipes parmi les meilleures de l’histoire et s’est finalement très peu de fois incliné lourdement est tombé hier. Pour la première fois en 1008 matchs, une équipe coachée par José Mourinho a encaissé six buts face au FK Bodø/Glimt. Une performance historique qu’aucune équipe du Big 5 n’avait réussi à atteindre en plus d’une décennie de football.

Historiquement, ce n’est pas la première lourde défaite du technicien, mais elle est sans doute la plus humiliante et restera parmi les plus marquantes. Avant cette claque reçue en Norvège, la grande défaite de l’ère Mourinho dont se souviennent certainement très bien les supporters du FC Barcelone et du Real Madrid a eu lieu dans un Clasico. Un score de 5-0 infligé par Barcelone à son grand ennemi Merengue en 2010 au cours duquel les hommes en blanc n’avaient rien pu faire. À l’époque, les buteurs s’appelaient Xavi, Pedro, David Villa et Jefren. Aujourd’hui, ce sont Bortheim, Berg, Solbakken et Pellegrino qui marquent l’histoire, et coulent la Roma pourtant favori de la compétition avec Tottenham, également battu hier.

En Ligue Europa Conférence, les favoris semblent avoir du mal à tenir leur rang.

Encore plus de football

Voir plus