Premier League : La recette des Hammers face aux cadors anglais

Vainqueur du leader Chelsea (3-2) samedi dernier, West Ham a décroché un succès de plus dans son antre face à un gros calibre de la Premier League. Une habitude chez les Hammers.

Illustration : "Premier League : La recette des Hammers face aux cadors anglais "

Il n’est pas bon de se déplacer au stade Olympique de Londres quand on est un gros club. Cette théorie s’est à nouveau confirmée lors de la 15e journée de Premier League. C’était Chelsea, premier du championnat, qui se déplaçait chez son voisin de West Ham pour un derby londonien de haut de tableau. Pourtant devant au score à deux reprises, les Blues se sont finalement inclinés en toute fin de partie, après le but victorieux d’Arthur Masuaku qui a permis aux locaux de l’emporter 3-2. C’est la première défaite de l’équipe de Tuchel à l’extérieur lors de cet exercice 2021-2022. Avant Chelsea, Liverpool est également tombé sur le même score, 3-2. Tottenham s’est aussi cassé les dents en s’inclinant 1-0 au stade Olympique. Même Manchester City est reparti défait de ce stade, en perdant la séance de tirs aux buts du 8e de finale de League Cup. En tout début de saison, Leicester a été complétement dominé sur le terrain de West Ham, 4-1. Les hommes de David Moyes semblent imbattables à domicile. Pourtant, paradoxalement ils n’ont remporté aucun de leurs autres rencontres de championnat face à des équipes plus modestes. Accueillir les cadors leur plaît donc beaucoup.

West Ham adore se mesurer face aux plus forts

Alors pourquoi West Ham préfère affronter les grosses équipes, sur le papier ? Tout vient de ce que met en place David Moyes. Le manager écossais sait très bien s’adapter à l’équipe adverse. Par exemple contre Chelsea, Moyes avait opté pour une défense à 5 pour se calquer sur le système des Blues, alors que d’habitude il évolue à 4 derrières. Cela a fonctionné. Grâce à des joueurs comme Rice ou Soucek, West Ham est doué pour contrecarrer les plans adverses et neutraliser les joueurs les plus dangereux, en anticipant leur façon de jouer. Les Hammers sont aussi plus à l’aise en laissant le ballon à l’adversaire. Disciplinés et bien regroupés, ils aiment jouer contre des équipes qui conservent le ballon pour ensuite les piquer sur ses points forts : les coups de pieds arrêtés et les contres. Les cadors sont parfois friables sur phases arrêtés et West Ham a souvent profité de ses grands gabarits pour marquer sur ce type d’action. L’actuel quatrième du championnat peut également compter sur de rapides joueurs offensifs comme Bowen, Antonio ou Benrahma pour performer en transition. West Ham est la parfaite équipe poison pour faire déjouer les cadors cette année et cela lui permet pour l’instant d’être placé parmi les potentiels qualifiés pour la prochaine Ligue des Champions.

Encore plus de football

Voir plus