Suivez-nous!

Football

L’Ajax maîtrise et nettoie le LOSC

Dans un Stade Pierre-Mauroy vide, le LOSC n’a jamais réussi à inquiéter un Ajax beaucoup trop fort et reparti avec une victoire 2-1 méritée. Les chances de qualification sont moindres pour le LOSC après cette rencontre.

Une leçon de football néerlandaise

C’était un évènement attendu par toute la sphère lilloise, dix après l’élimination du club lillois en Ligue Europa, au même stade de la compétition contre un autre club néerlandais…. le PSV Eindhoven. Alors qu’on sentait les Lillois capables de rivaliser avec leurs collègues amstellodamois, la réalité du terrain a été tout autre. Un ballon confisqué, des joueurs nordistes perdus et paralysés. Eric Ten Hag a parfaitement joué son coup pour parvenir à surclasser Christophe Galtier et ses jeunes dogues. En première mi-temps, le LOSC n’a pas su exister, Lille était à la merci d’une équipe expressément bien rodée sans leurs joueurs principaux : Haller, Onana et Gravenberch.

Si la première période n’est pas riche en occasions, en revanche, elle reste riche en enseignements. Par des mouvements permanents et des placements entre les lignes, un 3-6-1 qui bascule en 3-5-2, les joueurs ajacides prennent le contrôle du match et déstabilisent les Lillois. En effet, le milieu de terrain lillois, Soumaré-Sanches ne sait jamais où se placer, Yazici, David et Weah courent dans le vide. Seule la défense essaie tant bien que mal de ne pas se faire déstabiliser, même si au fil de cette première période, l’Ajax avance et se rapproche du but de Maignan, sans véritable succès. Lille tente de se réveiller et de prendre le ballon sauf que leur progression avec et sans ballon est annihilée presque à chaque fois par une activité sensationnelle des joueurs de l’Ajax. 0-0 à la mi-temps.

Lille rattrapé dans les dernières minutes

Plus les minutes avancent, plus ce score nul et vierge ne serait pas une si mauvaise affaire si l’on tient compte du niveau montré par les Dogues, hier soir. L’Ajax continue d’inquiéter Lille devant la cage de Maignan. Des Nordistes impuissants, en dénombre les occasions de partir en contre totalement ratées soit par des approximations techniques, des mauvais choix ou tout simplement une maîtrise défensive presque totale du club ajacide. Tout va s’accélérer dans les dernières minutes de la rencontre. Le LOSC, dix minutes après l’heure de jeu, va surprendre tout le monde et venir inscrire le premier but de la rencontre. Le pressing de Timothy Weah lui permet de récupérer une mauvaise passe de Tagliafico pour son gardien et l’Américain n’a pu qu’à glisser le ballon dans le but vide, délaissé par la doublure d’Onana, Maarten Stekelenburg.

Le hold-up parfait se met en place, et Lille mène sans réellement le mériter. L’arbitre de la rencontre Ivan Kružliak décide de relancer le match dans les dernières minutes en sifflant un penalty très litigieux, presque inexistant, malgré l’aide de la VAR. Tagliafico, auteur de l’erreur défensive dix minutes plus tôt, s’empale sur la jambe de Renato Sanches et tombe dans la surface. Tadic remet les deux équipes à égalité et relance le suspens. Alors que Christophe Galtier demande à ses joueurs de continuer à jouer, le LOSC se fait surprendre seulement deux minutes après par l’entrant Bryan Bobbey, attaquant très physique, dans la profondeur. Seul face à au portier nordiste, le joueur de 18 ans, formé à l’Ajax, ne tremble pas et offre la victoire à ses coéquipiers.

Lille perd gros sur cette rencontre en s’inclinant 2-1 sur sa pelouse et devra réaliser une très grosse performance pour espérer revenir avec la qualification.

Commenter

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ne manquez pas

+ de Football